17 / 20
16/12/09
Sad day on planet earth
LILLIAN AXE
 
En 1992 et 1993, le quintet américain LILLIAN AXE avait fait très fort avec deux albums d’un hard rock carré mais très mélodieux : Poetic Justice et Psychoschizophrenia. J’ai en outre un souvenir impérissable d’un concert magistral dans une petite salle parisienne (l’Arapaho). Après une longue période sans nouvelles, le groupe a refait surface en 2007 avec l’album Waters Rising, aujourd’hui suivi d’un Sad Day on Planet Earth gavé jusqu’à la gueule : 15 titres pour 75 minutes ! Seul membre permanent, unique compositeur, le guitariste Steve BLAZE n’a pas revu sa méthode de composition imparable, à défaut d’être novatrice. Cet homme met son amour et sa science des mélodies pop au service de rythmiques très solides et de riffs imparables, le tout joué généralement sur un tempo médium. Attention, je ne vous parle pas là de mélodies racoleuses mais bel et bien d’un travail d’orfèvre, tout particlièrement en matière d’arrangements. Au minimum, le résultat est bon, se hissant très souvent au niveau de l’excellence (Down Below the Ocean tout particulièrement). A titre personnel, on me permettra de regretter le timbre chaleureux de Ron TAYLOR, chanteur des années 90, aujourd’hui remplacé par Derrick LEFEVRE, vocaliste toutefois objectivement très compétent.
Tout amateur de hard rock mélodieux devrait trouver entière satisfaction dans cet album.
Alain
Date de publication : mercredi 16 décembre 2009