Français  
Accueil    Boutique    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
HOLOPHONICS - Travel diary from inner landscape

Style : Rock
Support :  CD - Année : 2009
Provenance du disque : Reçu du label
11titre(s) - 49minute(s)

Site(s) Internet : 
HOLOPHONICS MYSPACE 

Label(s) :
M&O MUSIC
 (15/20)

Auteur : Phil "KOB"
Date de publication : 27/01/10
Rock d'avenir
Peut être n'avez vous pas encore entendu parler d'HOLOPHONICS, combo grenoblois formé en 2005 par Ludo et Mike (respectivements bassiste et batteur) et déjà auteurs du prometteur A Land To End My Flight, sorti en 2008.

Si tel est le cas, vous risquez d'être sacrément surpris par le nouvel album du groupe dont il est ici question. Car non seulement le titre du cd (Travel Diary From Inner Landscape, qu'on pourrait traduire par « journal de bord du paysage intérieur ») est très bon, tout comme la pochette (judicieusement assez sobre, avec un bon travail sur les couleurs), qui reflète bien le titre, mais ce n'est rien à côté de la musique.

Le groupe propose toujours un heavy rock puissant mais toujours mélodique (Modern fright,Travel Diary From Inner Landscape ,D.I.D. ,...), parfois presque punk (« A New Life To Come).

Et si les influences du combo sont palpables (High Life et Real Mind évoquent 30 SECONDS TO MARS, les effets sur la voix de Stef sur Travel Diary From Inner Landscape rappellent MUSE) elles sont parfaitement digérées, et jamais HOLOPHONICS. ne copie ses modèles. Surprenant de personnalité et d'aplomb pour un deuxième essai.

Car si A Land To End My Flight était réussi, son successeur le dépasse de la tête et des épaules, et ce dans tous les domaines. Les compositions sont plus matures, plus complexes (D.I.D, par exemple, avec sa longue intro, son pont aérien, et ses nombreux effets et pistes de voix), plus variées mais sans nuire à l'homogénéité de l'ensemble (l'enchaînement du rapide et énervé A New Life To Come et du plus nuancé et très aérien Chemically Mine coule de source, et pourtant les morceaux sont très différents).
Et si le fond a été soigné, la forme n'est pas en reste avec une production puissante et maîtrisée, parfaitement adaptée : les guitares sont lourdes et tranchantes, la basse claque bien (Real Mind, et surtout le tellurique D.I.D et la batterie, puissante et inventive, dynamise les chansons (Real Mind, encore, ou bien Why Do We Fail, mais les exemples sont nombreux). Quant à la voix de Stef, elle est tout simplement impressionnante de puissance et de versatilité, colle parfaitement à la musique et est parfaitement mise en valeur.

Vous l'avez compris, HOLOPHONICS nous livre là un album de heavy rock en tous points excellent, bien conçu, bien interprété, bien produit, et qui, chose très rare, rivalise sans problème avec les ténors américains du genre.

Tout simplement une référence du heavy rock, et l'album d'une consécration amplement méritée pour HOLOPHONICS.

Incontournable.
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Personne n'a encore commenté cette chronique.
BOUTIQUE METAL INTEGRAL
Achetez ces articles dans notre boutique :

 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
FOREIGN
The symphony of the wandering jew part 1
NEBULA
Holy shit
THE RED BARONS
Together
CHEMICAL WEDDING
Don't look back
BONE MAN
Iii
Chroniques du même auteur
DRAGONLAND
Under the grey banner
ABINCHOVA
Hörensagen
WITCHKING
Hand of justice
EVIL ONE
Evil never dies
SIX MAGICS
Behind the sorrow
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /  Conditions générales de vente