16 / 20
26/02/10
Hoodoo
KROKUS
 
NOUVELLE CHRONIQUE DE NOTRE AMI SUISSE QUI A ACHETE LE NOUVEL ALBUM DU PLUS EMBLEMATIQUE DES GROUPES DE SON PAYS !

Après près de 35 ans de carrière et près de 16 albums au compteur (plus deux albums Live) dans une veine Hard-Rock à la CINDERELLA, les dinosaures Helvètes de KROKUS sont de retour, avec l'essentiel de leur line-up le plus performant, sachant qu'entre breaks, come-back successifs et changement de personnel, l'historique du groupe relève de généalogie. C'est donc en me rappelant mes émotions juvéniles de la découverte de certains de leurs albums de l'époque alors en vinyl (The Blitz en 1984, notamment) que j'ai posé cette galette 2010 dans mon lecteur CD et là, j'avoue que, c'est plutôt une bonne surprise.

Après certaines errances dans un style un peu trop "américanisés" voire aseptisé dans les années 80-90, le groupe revient en effet à un style plus direct et efficace, où les rythmiques binaires remplacent les effets clinquants et souvent inutiles. Les guitares à nouveau acérées de Fernando VON ARB sont donc de retour, la voix éraillée et rocailleuse du vocaliste de toujours Marc STORACE est bien en place, et la rythmique de Chris VON ROHR n'a rien à envier à celle des débuts du groupe.

Cet album 2010 de KROKUS ne révolutionne certes pas le genre musical du groupe, et il se situe donc dans la veine des premiers ACDC de la période Bon SCOTT, dans les vocaux surtout et dans les riffs qui font taper du pied immédiatement, (le titre introductif Drive It In et Too Hot) mais lorgne aussi vers certaines sonorités plus orientées "Boogie Rock" qui ne sont pas sans évoquer des groupes comme ZZ TOP (certains slide de guitares sur l'excellent Hodoo Woman, qui reste en tête à la première écoute). Les titres sont majoritairement directs et sans fioritures, avec des refrains accrocheurs et des mélodies bien trouvées. Certains titres de cet albums de KROKUS sont du pur Rock'N'Roll (Born To Be Wild), le tout faisant penser à du AIRBOURNE (In My Blood) ou à leurs compatriotes de SIDEBURN, pour citer des groupes plus "contemporains".
Certaines rythmiques pourraient presque faire penser à du MOTORHEAD mélodique, la cause du Hard Rock de bonne facture étant défendue avec un certain allant. Cet opus manque peut-être un peu de souffle sur la longueur, mais reste agréable, même sur certains titres plus lents, tirant sur le Axel RUDI PELL (Ride Into The Sky).

Bref, un album idéal à écouter au volant sur les "Highway Roads" de Suisse et d’ailleurs, avec lequel ces vétérans prouvent qu'après l'Edelweiss, le Krokus fleurit à nouveau ! !

A relever enfin qu'une version limitée de l'album propose notamment des titres Live de leur tournée dans un stade de Suisse archi complet, qui démontrent que les papys ont encore du peps sur scène.

Let there be Cervin Rock !!!

"Helveric"

Raskal
Date de publication : vendredi 26 février 2010