17 / 20
21/03/10
Eye 2 eye - live in madrid
ALAN PARSONS
 
Formé en 1975 par Alan PARSONS et Eric WOOLFSON, et vite rejoints par de nombreux autres musiciens de renom, les anglais d'ALAN PARSONS PROJECT ont jusqu'en 1990 (et encore maintenant !) "inondé" à satiété les ondes radiophoniques du monde entier avec leurs hits que sont les Eye In The Sky et son prologue Sirius, Don't Answer Me, Psychobabble, I Wouldn't Want To Be like You et autres Games People Play.
Après une dizaine d'albums, quelques live plus ou moins "pirates", des compilations best of, l'aventure prend fin et Alan PARSONS continue seul sa carrière sous son nom (je me permets ici de vous renvoyer vers, par exemple, le site internet de BIG BANG et son dossier sur le groupe pour une bibliographie discographique riche et fouillée !).

Enregistré en mai 2004 à Madrid en Espagne, Alan PARSONS (claviers, guitare acoustique et chant), ici accompagné de P.J OLSSON (guitare acoustique et chant), G. TOWNSEND (guitares et chant), S. MURPHY (batterie), J. MONTAGNA (basse) et M. FOCARAZZO (claviers), nous offrent un superbe live ou quasiment tous les hits cités ci-dessus du ALAN PARSONS PROJECT s'y trouvent enchaînés. Alan revisite une partie des albums du groupe, de I Robot (1977) à Ammonia Avenue (1984). Et pour les fans quarantenaires qui ont "marché" au son de ses hymnes dans leur jeunesse, ces 13 titres respirent le bonheur et plaquent des retours en arrière chargés d'émotions et de souvenirs pittoresques ! Souvent étiquetée Rock Progressif puis Pop Rock, la musique du groupe est à rapprocher des PINK FLOYD par exemple. Elle a su néanmoins passer cette barrière dite commerciale pour se faire connaître du grand public, sans se désavouer ni rejeter son identité. Quitte à généraliser mon cas, je suis sûr qu'en 2010, lorsque déboulent les premières notes de Eye In The Sky ou Don't Answer Me, c'est toujours les mêmes petits picotements qui nous parcourent l'échine ! Je me trompe ?
Il va s'en dire que la prestation livrée ici est excellente et que mix et production le sont aussi.

Comme je l'ai mentionné plus haut, cet enregistrement date de 2004. Ce live, qui sort en 2010 chez Frontiers Records, ressemble fort à un hommage à Eric WOOLFSON, décédé à la fin de l'année 2009. Je pense que c'est là la véritable existence de cet album, plus qu'un "coup commercial", qu'une opération mercantile, comme il en existe de nombreux cas dans la jungle musicale des grosse majors (suivez mes connexions neuronales !).
Ben
Date de publication : dimanche 21 mars 2010