15 / 20
01/10/10
Briser le silence
BLASPHEME
 
Si j’ai bonne mémoire, hormis KILLERS, NIGHTMARE et ADX (même si pour ce dernier il y eut 7 années de break), BLASPHEME sera, avec SATAN JOKERS, le premier groupe majeur français des 80’s à faire un come back si tardif !

Après avoir vu le groupe en Live à Bourg En Bresse il y a près de deux ans, et à entendre et lire de ci de là que le prochain album serait « énorme », j’étais impatient de l’écouter !

Lorsque j’ai reçu le CD promo j’ai vu immédiatement la pochette de l’ami JP FOURNIER !

Sans remettre en cause la prouesse artistique de JP bien entendu, j’avoue avoir eu le sentiment d’avoir entre les mains le CD d’un groupe de Speed Mélodique scandinave (genre CELESTY, AXENSTAR ou même STRATOVARIUS), mais cette pochette est à 2000 lieues de ce que j’imaginais pour BLASPHEME ! Je priais pour BLASPHEME soit toujours le groupe de Heavy Metal que j’ai toujours adoré…

Passé cette première déception, je me suis dit « ce qui compte c’est le contenu » !
9 titres et 45 minutes, ça déjà, j’aime bien ! Je me suis dit que le groupe a privilégié les titres les plus accrocheurs et a évité le « remplissage », un bon point donc.

The Crow, le premier titre que j’avais déjà entendu sur scène, est une magnifique entrée en matière ! Le type de composition « à la 80’s » dont je rêvais ! La ligne de chant rappelle fortement celle du couplet de Seul (album Désir De Vampyr 1985), mais je demande à BLASPHEME que de continuer à me faire rêver ! Un Hit en puissance qui fera le bonheur des fans en concert !

Briser Le Silence, qui suit, est un subtil mélange de « vieux » BLASPHEME et de Heavy actuel, avec un résultat à donner des frissons ! Une vraie belle composition plus travaillée, pleine de puissance et de feeling, plus alambiquée que The Crow. Tout est en ambiances qui vous transportent dans l’imaginaire, sans mettre de côté les riffs, les accélérations et un refrain très réussi (tout comme de manière générale les soli et parties instrumentales!).

Ensuite viennent deux titres sympas mais un ton en dessous.
Le « classique » et Rock’n’Roll Carpe Diem, déjà entendu, un titre qu’aurait pu interpréter MOTLEY CRUE ou STRYPER début 90.
Cœur D’Enfant, un titre pourtant plus dans le style BLASPHEME 80’s, mais ce titre manque de finitions pour en faire un Hit, sur les lignes de chant et les rythmiques des couplets notamment. Certains passages rappellent SORTILEGE. Mais de façon globale, cela reste un des meilleurs titres de l’album après les deux premiers.

Qui Suis-je ? sera moins attrayant, car non seulement les lignes de chant des couplets rappellent étrangement Cœur D’Enfant, mais en plus cette composition manque d’âme et de fluidité (notamment à cause des rythmiques « sombres » de transition). Le refrain est très mélodique, peut être un peu trop pour moi avec un final qui sonne très « Happy Speed mélodique ». Pas un mauvais titre en soit, mais il ne me convainc pas.

Et tout doucement la chute continue…Il vous faudra passer par Ultime Errance…plus de sept minutes d’une ballade semi acoustique qui aurait fait le bonheur d’une comédie musicale parisienne (Notre Dame De Paris, Le Roi Soleil & Co), car on trouve un peu du refrain du Temps Des Cathédrales et d’Apprendre A Aimer de Florent PAGNY.
Oui ! Ultime Errance interprété par Florent PAGNY et c’est le succès assuré !
Pour un album de BLASPHEME, groupe emblématique du Heavy Métal 80’s…NON !
Marc FERRY que j’apprécie beaucoup, et ceux qui composent, doivent garder à l’esprit de ne pas tout mélanger…Laissons à la variété ce qui est à la variété et ne gardons que ce qui est Heavy Metal ! Ou alors supprimez ces guitares acoustiques qui cassent tout ! Pourquoi n’avoir pas soutenu ce titre par une bonne guitare électrique à la SCORPIONS ?

J’espérais après cette Ultime Errance pouvoir passer de L’Ombre A La Lumière (c’est le titre suivant) et reprendre mes esprits !
Et bien non…avec ce titre haché, saccadé et mou, je ne sais même plus si il s’agit de Heavy, de Hard Rock ou de Rock…Dispensable…

Homme Eternel, fort heureusement dynamisera la fin de cet album, avec un excellent passage sur les couplets et la « double rythmique » qui donne vitesse et puissance; par contre le riff de transition semble posé là, sans rapport avec le reste de la composition. Des accords limites Heavy Thrash mélodique, qui sans être mauvais ne collent pas. Dommage, mais c’est le quatrième titre que je sors du lot.

Ce ne sera pas malheureusement Memories et ses trois minutes d’interlude « hommage » j’imagine à Dominique FLAMET leur ex manager et ami, qui sauveront l’album. Du Marty FRIEDMAN (album Scenes de 1992).

J’espérais me tromper, mais comme je l’ai toujours dit et écrit, les come back plus de 20 ans après une époque dorée, et surtout en France, c’est casse gueule et risqué.
ADX n’est toujours pas arrivé depuis Resurrection de 1998, à faire mieux que du correct et à pouvoir remplir sur son nom, des salles de 300 personnes, j’ai bien peur que BLASPHEME suive ce chemin…Et je prie pour que VULCAIN continue à ne faire que du Live, car les fans de VULCAIN n’attendent en cas de come back que la suite de Rock’n’Roll Secours…rien d’autre !

Pour revenir sur BLASPHEME 2010, je ne retiendrai de cet album que The Crow et Briser Le Silence, à mon avis les seuls titres qui traverseront le temps !

Pour conclure, cette chronique ne remet pas en cause le travail fourni par les membres du groupe, ni leur passion pour notre (leur) musique; mais en tant que fan exigeant je ne peux que dire que ce retour n’est pas gagnant et pas suffisant pour relancer une carrière.

Quand on a eu la chance d’être classé de part le monde « monument historique du Heavy Metal 80’s » il faut parfois savoir s’en satisfaire et savourer chaque opportunités de continuer à faire vibrer et rêver les fans, comme ce fut le cas lors des prestations au Paris Métal France Festival, à Bourg En Bresse ou au HellFest

Dans un premier temps, seul le capital sympathie arrivera à donner l’illusion que le groupe a réussi son retour avec cet album…

D’ailleurs si sur la pochette vous y voyez un ange, moi j’y vois finalement Icare…

BLASPHEME est redevenu en 45 minutes un bon groupe français de plus, sans plus…

Certains d’entre vous trouveront surement très bien cet album, tout le monde ne sera pas d’accord avec moi, alors je vous invite à mettre vos commentaires sous cette chronique.

Style : Heavy Metal / Hard Rock
Partie Artistique: 3/5
Intérêt pour les Fans de 80’s Heavy Metal: 3,5/5
Intérêt pour les Fans de Métal traditionnel en général: 3,5/5
RASKAL The French Warrior : 14/20
RASKAL L’Objectif : 16/20
Raskal
Date de publication : vendredi 1 octobre 2010