Français  
Accueil    Boutique    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
VULCAIN - Desperados

Style : Heavy Metal
Support :  Vinyl - Année : 1985
Provenance du disque : Acheté
10titre(s) - 42minute(s)

Site(s) Internet : 
VULCAIN MYSPACE 

Label(s) :
Riff Records
 (18/20)

Auteur : metalmp
Date de publication : 04/12/11
Oldies but goldies : comme des chiens au farwest
Nous avons décidé de vous faire découvrir (ou re découvrir) les albums qui ont marqué une époque et qui nous paraissent importants pour comprendre l'évolution de notre style préféré.
Nous traiterons de l'album en le réintégrant dans son contexte originel (anecdotes, etc.)...
Une chronique qui se veut 100% "passionnée" et "nostalgique" et qui nous l'espérons, vous fera réagir par le biais des commentaires ! ......
Bon voyage !


Alors que VULCAIN retrouve son public parisien vendredi 9 décembre 2011 (live report à suivre) au Divan du Monde, nous vous propossons cette chronique extraite du recueil FILS DE LA HAINE et complétée spécialement pour votre webzine.

Ce second album des Parisiens marque une superbe évolution du groupe. VULCAIN se défait largement de ses influences "Lemmyesques" (ouais, ça fait bizarre comme expression, mais ça évite de toujours se répéter), développe un son qui lui est propre et se forge son identité véritable. En gros, VULCAIN entre dans la cour des grands. Tout débute, ici, avec une légende de la BD, Blueberry Blues, son clairon et ses cavalcades, morceau inspiré par le héros de Jean GIRAUD, alias Moebius. Et, le blues triste Richard mis à part (un titre dédié à un ami disparu), tout le reste de l’album est à la fois fun, original, dynamique, carré…

Assez ! N’en jetez plus ! Les classiques du genre sont là : Sur la route, Comme des chiens (deux de mes titres préférés de VULCAIN toutes périodes confondues), Fuck The Police, morceau envisagé dès 1982 par Daniel PUZIO alors que le tout jeune VULCAIN ouvrait pour MOTORHEAD (déjà ?!?) à l'espace Balard de Paris et qu'à l'issue du concert la police "s'amusait" à arrêter et contrôler tous ceux qui avait l'aspect hardos (à l’Eldorado, le 27 novembre 1985, deux képis se sont pointés sur scène pour s’entretenir avec un Daniel tout penaud …des potes bien sûr, et un gimmick prétexte à jouer ce morceau).

Le Verre De Trop, Si Tu Bats De L’Aile…et la très douce Sweet Lorraine viennent compléter cet album qui voit un certain Marc VAREZ faire ses premiers pas au sein du quatuor. Rien n’a été laissé au hasard pour ce nouvel essai qui se transforme vite en coup de maître, VULCAIN réalisant avec Desperado un des grands classiques français, un album qui doit se trouver dans toute CDthèque qui se respecte. Ce n'est que justice si ce disque porte VULCAIN au firmament. Le public ne s'y trompe pas, faisant du quatuor, lors des premiers Osc'Hards en 1986, le chef de file du Metal français en lui offrant une pluie de récompenses parmi lesquelles on trouve le meilleur album, meilleur concert, meilleur bassiste... Un succès mérité et un album à redécouvrir d'urgence.


Retrouvez les autres chroniques de ces groupes "Coup de Coeur" en utilisant le moteur de recherche sur la page des chroniques (Lien "Chroniques" au niveau du menu). Rechercher les mots: Oldies but goldies.
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Personne n'a encore commenté cette chronique.
BOUTIQUE METAL INTEGRAL
Achetez ces articles dans notre boutique :

 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
HOLY CROSS
Place your bets
NIGHTMARE
Dead sun
LAST IN LINE
Heavy crown
TUNGSTEN
Waiting for the heroe's return
SCARRED
Haunting memories
Chroniques du même auteur
ERLEN MEYER
Erlen meyer
INHEPSIE
Obédience
HOPES OF FREEDOM
Hopes of freedom
BLACK BLADE
Black blade
6:33 & ARNO STROBL
The stench from the swelling (a true story)
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /  Conditions générales de vente