Français  
Accueil    Boutique    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
CACTUS - Ultra sonic boogie 1971

Style : Hard Rock
Support :  CD - Année : 2010
Provenance du disque : Acheté
9titre(s) - 60minute(s)

Site(s) Internet : 
CACTUS WEBSITE

Label(s) :
Purple Pyramid records
 (17/20)

Auteur : Alain
Date de publication : 24/12/10
Toujours piquant
Pour les plus jeunes, un petit rappel s’impose concernant CACTUS. Il s’agit d’une formation née en 1970 des efforts conjugués de deux transfuges de VANILLA FUDGE, le bassiste Tim BOGERT et le batteur Carmine APPICE, du guitariste Jim McCARTY (des DETROIT WHEELS de Mytch RYDER) et du chanteur Rusty DAY (ancien des AMBOY DUKES au côté de Ted NUGENT). Trois albums studio (Cactus en 70, One Way Or Another et Restrictions en 71) et un mi-live mi-studio (le brûlant ‘Ot’n’Sweaty de 1972) ne permirent pas au groupe de s’imposer. Il faut dire que le répertoire du groupe était tout entier dévoué au Blues et au Boogie plongés dans un incroyable bain d’électricité. Depuis CREAM, la formule était banale et LED ZEPPELIN était d’ores et déjà en train d’écraser toute concurrence. En dépit d’albums jouissifs, CACTUS ne parvint jamais à produire des compositions propres à les faire entrer dans le panthéon du genre.

Une récente reformation et la sortie en 2006 de Cactus V n’ont pas franchement déclenché une vague d’intérêt à la hauteur. Il vaut mieux se pencher sur les albums rappelés ci-dessus et sur ce Ultra Sonic Boogie 1971. Il a été enregistré dans un studio new yorkais dans des conditions live, devant un public restreint. C’est l’occasion de mettre les doigts dans la prise et la tête dans le sac à poussière. Car dès l’entame de Evil, on est littéralement collé au mur par une section rythmique terrassante : Tim BOGERT assure à la fois la rythmique mais joue surtout en lead, toujours au four et au moulin ; Carmine APPICE ne se contente pas s’assurer des rythmes binaires propres au Blues Rock, il n’a de cesse de multiplier les fioritures sans rien perdre en puissance. Pour se faire entendre, McCARTY est obligé de pousser le volume de sa guitare et de multiplier les riffs sursaturés et les soli électrisants. Pour parfaire le tout, Rusty DAY s’arrache littéralement la gorge.

Tout au long de la prestation, le Hard Rock (au sens originel) de CACTUS se déverse aussi inexorablement que la lave d’un volcan en éruption. Franchement, cela n’apporte rien au genre mais, si l’on juge en fonction de la qualité technique de l’interprétation et de la passion mise en oeuvre, CACTUS était et demeure un groupe de tueurs. Hautement recommandable aux nostalgiques des débuts du Hard Rock mais aussi aux amateurs de Stoner Rock qui découvriraient de lointains précurseurs.
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Rémifm Le jeudi 30 décembre 2010

Ville : Chambéry
A quand une chronique de SLADE ? Bzzz
Commentaire de Alain : Alors là, si on me tente, je ressors mon Slade Alive !!!
Raskal Le jeudi 30 décembre 2010

Ville : CHAMBERY
Bon et bien même réponse que AxlDobby ! Je vais me chercher du CACTUS ce WE pour ma culture perso ! Car ce qui est important de comprendre c'est que tous les grands styles s'imbriquent les uns aux autres et se modifient avec les époques, les modes et ce depuis la naissance du Blues ! Mais ce qui est unique je pense c'est qu'en 2011 on écoutera toujours avec autant de plaisir le bon 70's, ou 80's comme si le temps n'avait pas d'emprise sur la force du "Rock dur" ! Alors Alain on compte sur toi pour d'autres belles histoires tout aussi piquantes !
Commentaire de Alain : Le Blues, le Rock, le Hard Rock ont aussi en commun d'avoir des textes à double sens. Raskal le sait bien puisqu'il écrit : les grands styles s'imbriquent les uns aux autres. Quel poète !
Axldobby Le vendredi 24 décembre 2010

Ville : Bretagne
Dès que j'ai vu la pochette d'album en page d'accueil, je me suis dit "Alain a encore frappé !". C'est génial, de ta part, d'expliquer par le biais de cette chronique (comme tant d'autres déjà en ligne) les racines du Hard-Rock ! :) Je vois bien sur la pochette de "Ultra Sonic Boogie 1971" que les musiciens ont la "gueule" de l'emploi :) Très 70's tout ceci ! ;) Je vais chercher quelques morceaux de CACTUS sur le net, histoire de me faire une idée :) Merci encore, Alain !
Commentaire de Alain : Merci pour l'intérêt. J'ai moi même remonté le fil du temps année après année, histoire de rattraper le temps perdu. Autant faire partager au passage.
 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
FREE SPIRIT
All the shades of darkened light
VOICES OF ROCK
High & mighty
GRANDE ROYALE
Breaking news
OZONE
Self defence
NEVA
Game over
Chroniques du même auteur
COVEN
Worship new gods
SAVAGE THRUST
Eat 'em raw
DENIZEN
Troubled waters
TUSMØRKE
Fort bak lyset
LEVEL 10
Chapter 1
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /  Conditions générales de vente