10 / 20
26/01/11
Bizarro world
DEADLOCK
 
Mais qu’est-il donc passé par la tête de Sabine WENIGER et de ses acolytes ?

DEADLOCK, groupe de Death Mélodique, a basé son succès sur des riffs incisifs et la dualité du chant agressif masculin et de la douceur de celui de sa chanteuse. Manifesto le dernier opus avait déjà annoncé la couleur, mais ici encore plus de voix mélodiques ont tué la spécificité de cette entité pourtant bien parti avec un Wolves de grande qualité.

Il est fort probable qu’avec Bizarro World, DEADLOCK va attirer l’attention des fans d'EPICA et autres, mais là où Johannes fait bien son boulot, Sabine se vautre lamentablement : si son chant n’est pas faux, il est d’une rare mièvrerie. Quelques morceaux sortent toutefois du lot, comme State Of Decay ou Alienation, qui disposent de quelques riffs bien efficaces et de mélodies intéressantes. Les allemands semblent clairement partis sur des sentiers ultra mélodiques et je ne suis pas sûr que cela soit dans ce style qu'ils excellent.

Tant pis pour eux... les choix sont faits et il s'agit maintenant de les assumer...

Phil "KOB"
Date de publication : mercredi 26 janvier 2011