18 / 20
18/03/11
King kobra
KING KOBRA
 
Formé en 1983 ou 1984 selon les biographies (paf ! le coup de vieux quand même !!!) par le légendaire batteur américain Carmine APPICE, KING KOBRA aura dès 1985 marqué les esprits avec sa musique et son premier album Ready To Strike.
Je ne connais pas pour l'heure ce premier essai, qui semble, compte tenu des chroniques diverses que j'ai lu, une réussite.
Chroniqué également en ces pages par Axeldobby, le second opus de KING KOBRA, à savoir Thrill Of A Lifetime sied parfaitement à mes oreilles et offre des titres extrêmement mélodiques.
Les fans du groupe seront donc ravis d'apprendre que le groupe est de retour en cette année 2011, après avoir sorti King Kobra III en 1988 et Hollywood Trash en 2001 avec un bel album à promouvoir.
Je ne connais pas non plus les deux albums cités à l'instant !
Notez que l'équipe originelle s'est retrouvée ici avec tout de même un absent de marque, le chanteur Mark FREE, devenu depuis Marcie FREE.
Et pour le remplacer, un autre vétéran du Hard-Rock à la voix rocailleuse prend le micro, en l'occurrence Paul SHORTINO, plus inspiré que jamais !
Je dois avouer avoir douter de sa présence sur ce retour de KING KOBRA car je ne suis pas un grand fan de ROUGH CUTT et n'ai pas aimé ses prestations chez QUIET RIOT !
Mais là, pas de doute, le chanteur arrive non seulement à faire oublier Mark FREE mais en plus livre une prestation fantastique et mélodique !
Vous retrouvez à ses côtés, outre Carmine APPICE déjà cité, David Michael PHILIPS et Mick SWEDA aux guitares, Johnny ROD à la basse.
Pas de claviers (un soupçon d'orgues "Hammond" sur Midnight Woman !) sur cet album sobrement intitulé du nom du groupe et 12 compositions sans concession proposant un Hard-Rock puissant, teinté 70', lorgnant souvent vers le Hard-US !
Les guitares sont musclés sans oublier les mélodies, la rythmique est plombée et les lignes de chant et refrains sont réussis.
Pour ma part, les deux ballades Crying Turns To Rain et Fade Away qui arrivent en bout d'album (10 et 12ème plage) sont peut-être le seul point faible de l'album même si elles se laissent apprécier !
Bref un excellent opus pour ce retour aussi inattendu qu'inespéré !
La production et le mixage sont au top et font de cet album une des déjà nombreuses réussites de ce début d'année 2011 !

PS : Vous trouverez également 2 compilations (The Lost Years 1999, Number One 2005 et un live Thrill Of a Live 1986) dans les bacs !
Rémifm
Date de publication : vendredi 18 mars 2011