17 / 20
15/04/11
The wings of salvation
CRIMSON WIND
 
CRIMSONWIND, groupe italien de Palermo fondé par le batteur de TRINAKRIUS, Claudio FLORIO, est composé également du chanteur de THY MAJESTIE, Alessio TAORMINA. Pour compléter le line-up, Emanuele "Izzy" BONURA, Diego GALATI, et Niki ZUMMOONT ont rejoint les rangs. On retrouve donc dans la lignée de THY MAJESTIE des influences de type RHAPSODY OF FIRE, pour assurer la partie symphonique en offrant une rupture plus catégorique avec l'influence Power Metal du groupe d'origine du batteur.

Dans un style d'ambiance symphonique prononcée, techniquement efficace, portant une voix gracieuse et puissante, The wings of salvation est un album plutôt léger et agréable. Il fait typiquement partie du type d'albums de Melodic Power Metal que j'affectionne tout particulièrement, dans la lignée de HEAVENLY, VISIONS OF ATLANTIS ou encore d'ADAGIO.

L'introduction est très douce, avec une mélodie de type ballade très agréable. La mélancolie annoncée par ce premier morceau se retrouvera être principale dans l'album. Une fragilité émotionnelle ressentie à l'écoute des parties symphoniques se voit être contrebalancée par une puissante maitrise de bout en bout, rappelant ICED EARTH. Comme toute intro douce, vient ensuite le précipité premier morceau, Abyss Of Fire, où l'on retrouvre une voix particulière, celle de Alessio TAORMINA, claire et particulièrement mise en valeur, comme tout au long de l'album.
On poursuit donc le voyage en partageant au fil de l'album, les sentiments et réactions de cet homme ayant perdu sa femme et qui vivant dans le tourment, dialogue constamment avec sa conscience, oscillant entre le passé, le présent et le futur, sans jamais réussir à vraiment les distinguer.

Après quelques écoutes, il est facile de se retrouver à chantonner en choeur avec CRIMSONWIND les principaux refrains. Les intermèdes musicaux à la guitare sont jouissifs. Slave To Your Memory est une agréable surprise. Elle n'a par contre rien de Metal mais l'on y découvre quelques cuivres. Cette ballade de l'album se pose donc comme un O.V.N.I. dans la composition de l'album, mais permet un interlude tirant sur le blues et non des moins agréables. Une fraîcheur légère et appréciable que l'on retrouve dans l'autre morceau musical, Awakening, à la teneur pure en guitare.
Pour les amateurs de quelquechose de plus rythmé, à l'essence Power, leur préférence iront sûrement à des morceaux plus puissants comme Hold Your Dreams, Mask of Hatred ou encore Endless, où la guitare et la basse ont davantage leur côté Heavy prépondérant. Enfin, l'album se termine sur le titre éponyme qui s'impose, avec The Crimson Stains, comme le morceau le plus rapide de l'album.

The wings of salvation est véritablement un pur délice. Un album riche en atmosphères variées, à découvrir.
vyx
Date de publication : vendredi 15 avril 2011