Français  
Accueil    Boutique    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
NORBERT KRIEF - Nono

Style : Hard Rock
Support :  CD - Année : 2011
Provenance du disque : Reçu du label
13titre(s) - 50minute(s)

Site(s) Internet : 
NONO Website

Label(s) :
XIII Bis Records
 (15/20)

Auteur : metalmp
Date de publication : 17/07/11
Enfin...
Depuis le temps qu’on l’attendait celui là ! Ça fait quoi ? Quinze ans, vingt, peut-être, que le plus illustre de nos guitar heroes nous promet un album solo ? Nono, il faut le reconnaitre, n’a jamais été en manque de travail, mais qu’il est bon de se retrouver, enfin, avec ce CD en mains ! Un album qu’il a mis tant de temps à réaliser que lui-même a failli l’appeler « L’Arlésienne »… mais qu’il a plus modestement intitulé Nono.

Les 13 titres que nous offre notre fine lame favorite sont un condensé de ce qu’il aime le plus : des chansons à guitares avec des airs chantants et simples d’approche. Impossible de ne pas retenir le refrain « Gimme gimme gimme a chance » sur Blink Of An Eye qui introduit ce disque, par exemple. L’anglais, langue principale de ce recueil (seul A Dieu est interprété en français), est suffisamment convainquant pour ne pas être un frein. Sont-ce les envies d’exportation qui ont orienté ce choix, ou serait-ce parce qu’il s’agit de la langue naturelle du rock ? Ou est-ce pour prendre le contre-pied d’un TRUST qui excelle en français ?

La marque Trustienne des derniers enregistrements (hors dérives de la fin de la dernière décennie) et les influences rock’n’roll et pop (Borderlline, Do It Right) sont ici bien présentes, tout comme le blues pur et vintage (Vagabondage) qui sonne comme un hommage au regretté Gary MOORE. Les STONES sont une influence évidente (She’s Burning Up My Bed et Back To Rock’N’Roll auraient pu être chanté par Mick JAGGER). Pourtant, si le cœur des chansons est parfaitement exécuté, trop souvent le guitariste se perd dans des explorations inutiles, tentatives qui ressemblent parfois à du remplissage (la reprise quelque peu surprenante de On The Road Again ou les divagations qui concluent plus de la moitié des titres) ou, au contraire dans la facilité de l’adaptation de ce que le Rock a fait de mieux et de ce qu’apprennent rapidement la plupart des guitaristes en herbe… Mais Nono sait aussi sortir des sentiers battus en proposant des rythmes plus actuels (Here And Now, Wavedream) qui peuvent s’avérer surprenants, voire déroutants, mais qui attisent la curiosité de l’auditeur. La joie est également présente (How Does It Feel), ce qui correspond parfaitement au caractère positif et optimiste de Norbert KRIEF.

Remarquons enfin que pour l’occasion (une « occasion » qui s’appelle Nono, dont le poids dans le Rock en France n’est plus à démontrer), XIII bis records s’est fendu d’un vrai livret de 16 pages remplies de textes et illustrations, que le CD profite d’une pochette à la fois originale et troublante – cette femme enfant clown perdue entre ombre et lumière au milieu du vice et de l’amusement semble respirer une triste joie de vivre.

Nono s’est, avec ce premier album solo, simplement fait plaisir. Sans jamais chercher à démontrer son talent, il exécute ce qu’il sait faire de mieux. Vingt ans d’attente, c’est un peu long, certes, mais si on met de côté le temps perdu à patienter, le plaisir simple et sans fioriture est bien là. Cependant, il s’agit quand même de Nono, le créateur du riff français le plus connu au monde et d’autres merveilles d’efficacité que l’on aurait souhaité retrouver ici. De ce point de vue, il reste comme un léger goût amer, un sentiment de pas fini, même si Nono sait étonner et ne pas laisser indifférent. Vingt ans de réflexion ont sans doute eut raison d’une certaine spontanéité qu’il serait bon de retrouver sur un second essai plus rapidement enregistré…
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
krakal Le jeudi 4 août 2011
Classer cet album dans le genre "HARD ROCK" me semble pas du tout approprié. Norbert Krief fut, il est vrai un excellent "riffeur" dans le TRUST des années passées, mais loin aujourd'hui d’être représentatif d'un rock explosif. Pour ses fans , avoir attendu 10 ans pour ça, n'est que mépris envers eux. Annuler sa participation à un des plus grand festival de métal de France est indigne de sa personne et déshonorant pour son image. Ce style "POP-ROCK" à la STONES ne restera pas un bel exemple d'un changement positif rock pour ce guitariste, qui jadis était tout autre. Enfin,,,,,triste réalité !!! (sur ce, je me replonge sur un vieux TRUST des années 80', question d'écouter du vrai et pur HARD ROCK Fr)
Raskal Le mardi 19 juillet 2011

Ville : CHAMBERY
Je pense que tes trois dernières phrases résument bien la situation...Derrière "NONO" se cache le spectre du TRUST des "3 glorieuses" (L'Elite, Répression et Marche Ou Crève), celui que tout un peuple s'est résigné à ne plus attendre...et à qui j'aurais envie de dire aujourd'hui (pour ne pas dire des années) "démission" ! Avec tout le respect que je dois à NONO j'avoue que cet album arrive bien tard et si cet extraordinaire musicien ne nous propose pas un condensé de Hard Rock explosif venu tout droit des 80's, c'est qu'il vise un public plus large que celui qui a été d'une certaine manière à l'origine du succès planétaire du groupe TRUST...Si NONO ou Bernie lisent ces lignes et qu'ils ont encore un peu de hargne et d'esprit "Hard Rock", qu'ils pensent à réaliser un jour un dernier album "Heavy Metal" pour remercier tous les fans des 80's qui n'attendent qu'une étincelle pour supporter de nouveau le groupe ! Un rêve fou sûrement....
Commentaire de metalmp : En tout cas, un véritable album de Hard Rock pur jus teinté de punk... Mais TRUST n'est que l'ombre de lui même... Annoncer sa participation au Hellfest pour mieux annuler ensuite en reste un des plus récents et tristes exemples...
 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
THE CRYSTAL CARAVAN
With them you walk alone
MAXXWELL
Tabula rasa
EDGE OF FOREVER
Another paradise
ACDC
Highway to hell
SURVIVOR
Eye of the tiger
Chroniques du même auteur
AIRBOURNE
Black dog barking
VULCAIN
En revenant...
PYG
We live, we die
TARJA TURUNEN & MIKE TERRANA
Beauty and the beat
MESSALINE
Illusions barbares
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /  Conditions générales de vente