Français  
Accueil    Boutique    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
OZZY OSBOURNE - Diary of a madman

Style : Heavy Metal
Support :  CD collector - Année : 2011
Provenance du disque : Acheté
19titre(s) - 103minute(s)

Site(s) Internet : 
OZZY OSBOURNE WEBSITE

Label(s) :
Epic
 (19/20)

Auteur : Alain
Date de publication : 02/07/11
Legacy of a madman
Débutons par un avis tout à fait personnel : Diary Of A Madman est le meilleur album du fou chantant en solo. Et pas simplement parce qu’il s’agit du dernier album enregistré par Randy RHOADS avant l’accident d’avion qui lui fut fatal. Huit compositions (principalement oeuvres de Randy RHOADS, du bassiste Bob DAISLEY et du batteur Lee KERSLAKE), huit tueries, rien à jeter : riffs inspirés, structures variées, arrangements totalement pertinents, mélodies imparables. Ensuite, l’interprétation est absolument impeccable, la production magnifique de Max NORMAN parvenant au parfait équilibre entre clarté et force d’impact. Qu’il s’agisse du cinglant Over The Mountain, de l’ultra heavy Believer, de l’ébouriffant S.A.T.O., du mélodique You Can’t Kill Rock’n’Roll, de monument malsain Diary Of A Madman, impossible de trouver la faille. Terminons par la pochette certes digne du grand-guignol, mais qui fit son effet sur les jeunes à sa sortie en 1981.

Via le label Legacy, Epic ressort Diary Of A Madman dans un beau digipack, agrémenté d’un beau livret et d’un second CD live, enregistré lors de la tournée Blizzard Of Ozz (pas de mention de date ni de personnel). Onze titres (dont Believer et Flying High Again qui anticipaient l’album Diary Of A Madman) qui révèlent un groupe impérial : Randy RHOADS surplombe son monde, porté par une section rythmique plus que solide. Ozzy OSBOURNE n’était pas encore devenu asthmatique et était plutôt en voix. Six titres sont extraits du premier album solo, Blizzard Of Ozz (1980), tandis que le final est assuré par une triplette de BLACK SABBATH, à savoir Iron Man, Children of The Grave, Paranoid. A ce stade, le public est extatique et on le comprend.

Si vous ne connaissiez pas cet album, c’est le moment d’en faire l’acquisition. Par ceux qui le connaissent déjà par coeur, le CD live vaut bien un nième investissement. Let’s get fucking crazy !
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Rémifm Le dimanche 3 juillet 2011

Ville : Chambéry
J'ai tellement écouté cet album que pour ma part, un 20/20 n'aurait pas été usurpé... Et Randy RHOADS, quel maestria... Encore un parti trop tôt... Je ne pense pas acheter de nouveau cet opus pour le live... Un peu marre de ses sorties de "classiques" remasterisées ceci, augmentées cela... Ozzy a-t-il besoin de sous pour sa carburation vieillissante ? En tout cas , Alain sans un M, vous fûtes fort inspiré de nous rappeler ce chef d'oeuvre que je vais me réécouter de ce pas, enfin de cette oreille...
 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
SCREAMING SHADOWS
New era of shadows
SHEZOO
Agony of doubt
BREAKER
Sombra del miedo
HATE
Metal forever
CRESCENT SHIELD
The stars of never seen
Chroniques du même auteur
THE WELL
Pagan science
AORLHAC
L'esprit des vents
MF RUCKUS
Thieves of thunder
JORN
Dio
PSYCHEDELIC WITCHCRAFT
Magick rites and spells
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /  Conditions générales de vente