Français  
Accueil    Boutique    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
PHARAOH - Ten years

Style : Heavy Metal
Support :  MP3 - Année : 2011
Provenance du disque : Reçu du label
6titre(s) - 27minute(s)

Site(s) Internet : 
PHARAOH FACEBOOK
PHARAOH BANDCAMP
PHARAOH WEBSITE

Label(s) :
Cruz Del Sur
 (14/20)

Auteur : Alain
Date de publication : 30/07/11
Vivement l'album
Alors que le dernier (et troisième album) de PHARAOH, Be Gone, date déjà de 2008, le groupe du chanteur Tim AYMAR (ex-CONTROL DENIED) a eu la drôle d’idée de publier un mini-album de six titres. Au programme : deux titres issus des sessions de Be Gone, deux autres parus uniquement sur vinyle et enfin deux reprises, l’une du White Light de NEW MODEL ARMY (enfin un choix de reprise audacieux) et l’autre du Tormentor de SLAYER.

Pour ceux qui l’ignoreraient, PHARAOH est un défenseur revendiqué du Heavy Metal de tradition, comprenez tel que défini par IRON MAIDEN et JUDAS PRIEST. Au même titre que des forçats comme STEEL PROPHET, le groupe pratique un Heavy Metal fougueux, souvent épique, toujours soucieux de préserver des mélodies sauvages. Les plans de guitare peuvent se faire redoutablement entêtants, comme sur Reflection And The Inevitable Future, saccadé et altier. Le chant de Tim AYMAR est efficace, éraillé, maîtrisé, quand bien même le registre s’avère souvent assez limité. Mention spéciale au batteur Chris BLACK qui fait preuve d’une belle mobilité (à la Clive BURR), même si le mixage a trop tendance à mettre en avant la grosse caisse.

Sur la reprise de NEW MODEL ARMY, le groupe se fait plus nuancé mais peine tout de même à reproduire la tension dramatique propre à ce classique du groupe britannique qu’est White Light. La version livrée n’en demeure pas moins intéressante car différente dans ses arrangements mais fidèle à l’esprit et à la structure originaux. S’attaquer à SLAYER est également un défi risqué, même si Tormentor est tiré du premier album Show No Mercy, qui était encore empreint d’influences Heavy Metal. Résultat du défi : l'original n’est pas égalé mais la version très Heavy Metal rapide sonne de manière très crédible, moins agressive mais tout aussi échevelée.

Après ce EP de bonne tenue mais forcément un peu anecdotique, PHARAOH se doit de donner un successeur à Be Gone et de confirmer la bonne impression laissée en 2008 (cf chronique par l’incontournable Raskal sur ce site).
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Raskal Le lundi 1 août 2011

Ville : CHAMBERY
J'espère que le prochain album rendra incontournable PHARAO :) ! c'est vrai que si sur album l'effet est sympathique, sur scène la difficulté du groupe est d'arriver à enthousiasmer des non connaisseurs du groupe, car il y a peu de place aux "refrains et riffs" mémorisables. Globalement ce groupe américain malgré un talent certain, n'a pas encore réussi à s'imposer.
 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
CRYSTALLION
Hattïn
AMULET
The inevitable war
FIRASAH
Si penanggal - demo
THUNDERBOLT
Dung idol
STYLE TRIP
Gargoyles in nightmare
Chroniques du même auteur
URIAH HEEP
Live at sweden rock festival 2009
DEATHKINGS
All that is beautiful
EARTH MESSIAH
Ouroboros
LEASH EYE
Hard truckin' rock
BONGCAULDRON
Binge
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /  Conditions générales de vente