Français  
Accueil    Boutique    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
QUEEN - Innuendo

Style : Rock
Support :  Vinyl - Année : 1991
Provenance du disque : Acheté
53titre(s) - 12minute(s)

Site(s) Internet : 
QUEEN WEBSITE
QUEEN MYSPACE 

Label(s) :
EMI
 (20/20)

Auteur : Rémifm
Date de publication : 23/11/11
Oldies but goldies : bijou
Nous avons décidé de vous faire découvrir (ou redécouvrir) les albums qui ont marqué une époque et qui nous paraissent importants pour comprendre l'évolution de notre style préféré.
Nous traiterons de l'album en le réintégrant dans son contexte originel (anecdotes, etc.) ...
Une chronique qui se veut 100% "passionnée" et "nostalgique" et qui nous l'espérons, vous fera réagir par le biais des commentaires ! ......
Bon voyage !


1991, QUEEN est de retour pour son dernier album studio avec Freddie MERCURY.
Accouché dans la douleur (Freddie, malade, nous livre ses dernières partitions), Innuendo est une oeuvre intense, flamboyante et triste.
En janvier sort le single Innuendo et la surprise est immense !
Voilà un premier single long de plus de 6 minutes, absolument dantesque avec un pont de guitare hispanisante type flamenco absolument renversant !
Hommage au gigantesque Steve HOWE (YES) venu prêter son talent pour l'enregistrement de ce passage époustouflant !
Et malgré ce format peu radiophonique, ce premier single offre un succès commercial au groupe en se hissant dans les tops des charts internationaux.
Toute comparaison avec le Bohemian Rhapsody n'est pas usurpé !
Par ailleurs, Innuendo n'est-il pas en quelque sorte une des meilleures productions du groupe depuis A Night At The Opera ?
Je ne suis pas loin de le penser en tout cas !
Car Innuendo possède plusieurs facettes du talent du groupe et est au final assez varié.
Headlong, sur lequel Brian MAY démontre toute sa classe est un titre puissant aux guitares acérées.
Et comparé au I'm Going Slightly Mad, titre ultra mélodique, groovy et presque pop par certains atours, original et atypique en tout cas, Headlong fait office de chanson Heavy !
I Can't Live with You et Hitman sont les petits frère de Headlong.
Aussi beaux, cela va de soit sur ce chef d'oeuvre !
J'adore également le Ride The Wild Wind, titre une fois de plus atypique mais ô combien émouvant avec cette rythmique diabolique, ce groove rock, ses claviers divins et la voix de Freddie, encore et toujours, parlée ou chantée qui nous tient en haleine...
Difficile de ne pas penser aux derniers souffles de l'artiste... Il a enregistré son chant dans ses quelques moments de regain d'énergie...
All God's People est du QUEEN dans toute sa splendeur, théâtral à souhait avec un clin d'oeil au blues mais aussi à la pop.
Freddie déclare son amour à sa chatte sur Delilah, composition assez atypique une fois encore... (Delilah, tu me fais sourire quand je suis sur le point de pleurer...)
Freddie se sait condamné et il met toutes ses dernières forces dans cet album.
Et nous dit au revoir avec un autre chef d'oeuvre du groupe, l'inimitable The Show Must Go On !
Une chanson à ne pas écouter les soirs de cafard !
D'ailleurs, ce slow sera sur les ondes à partir d' octobre, au moment ou Freddie décline et se rapproche de la mort...
Il tire sa révérence le 24 Novembre 1991.
Côté ballades, Innuendo est incroyablement pourvu avec un Don't Try So Hard déchirant, la voix de Freddie semblant descendre du ciel...
These Are The Days Of Our Lives est une belle ballade nostalgique et émouvante.
Bijou est comme son nom l'indique une petite pièce précieuse finement taillée qui introduit divinement le final The Show Must Go On...
Ce dernier album de QUEEN est un chef d'oeuvre d'écritures ciselées aux mélodies d'une fin de vie douloureuse d'un des plus impressionnants chanteur, auteur, compositeur, interprète de tous les temps !
Le rideau est tombé, il nous reste la musique, nos émotions...

QUEEN :

Freddie MERCURY : Chant
Brian MAY : Guitare
Roger TAYLOR : Batterie
John DEACON : Basse


Retrouvez les autres chroniques de ces groupes "Coup de Coeur" en utilisant le moteur de recherche sur la page des chroniques (Lien "Chroniques" au niveau du menu). Rechercher les mots: Oldies but goldies.
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Chouman Le mercredi 23 novembre 2011

Ville : SAINT-JEAN DE MAURIENNE
Tu m'avais déjà envoyé le texte, mais merci pour cette agréable analyse !
 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
BARB WIRE DOLLS
Desperate
SHAKA PONK
The black pixel ape
PYT
Carnet d'un visage de pluie
6:33 & ARNO STROBL
The stench from the swelling (a true story)
MORRE
Out there
Chroniques du même auteur
EDGE
Heaven knows
MYRATH
Legacy
MÖTLEY CRÜE
Dr.feelgood
INNOCENT ROSIE
Bad habit romance
SALUTE
Heart of the machine
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /  Conditions générales de vente