15 / 20
17/10/11
Evanescence
EVANESCENCE
 
Amy LEE est de retour avec son projet EVANESCENCE !
Notez que j'aurai pu écrire : EVANESCENCE est de retour avec un nouvel album...
Sauf que des débuts du duo Amy LEE et Ben MOODY (guitariste), il ne reste plus qu'Amy LEE et que les musiciens d'EVANESCENCE semblent véritablement interchangeables...
Evanescence (le nouvel album 2011) d'EVANESCENCE (le groupe) est le 4ème album studio, après Origin (donné par Wikipédia comme le véritable premier album du groupe fin 1990 (tiré à l'époque à 2500 exemplaires !) et disponible gratuitement sur le réseau Peer To Peer), Fallen (2003) et The Open Door (2006).
A noter dans la discographie du groupe un live intitulé Anywhere But Home sorti en 2004 !
Pour ma part, je ne connais du groupe que Fallen, réécouter pour l'occasion et qui me plait toujours autant !
Fallen et The Open Door ont été, c'est le moins que l'on puisse dire, des succès commerciaux planétaires !
Amy LEE a d'ailleurs aussi participé de son côté à moult projets...
Voilà donc la Belle de retour avec ces 12 nouvelles compostions qui, je dois l'avouer, m'auront demandé un certain nombres d'écoutes pour en extraire la quintessence...
J'ai trouvé cet album moins facile d'accès que Fallen, en raison de mélodies de chant moins mémorisables et un peu plus linéaires.
Le son des guitares rythmiques est souvent plombé, plus Métal, tirant vers des sonorités plus sombres et, compte tenu de mes goûts, je ne suis pas fan...
Cela dit, il y une sorte d'alternance, genre un titre sur deux, entre des morceaux plus sombres et d'autres un peu plus lumineux, si j'ose dire... Ce qui correspond bien au titre Evanescence, à mon sens et au sens premier du terme !
Les titres plus légers me correspondent mieux.
4 compositions dans ce registre sont vraiment imaginatives et ensoleillées pour moi, à savoir le single What You Want, The Change, Erase This et Sich !
Ces 4 compositions suffisent à mon bonheur.
Les autres compositions sont de qualité.
Le piano et les quelques arrangements symphoniques constituent toujours une part de la réussite musicale du groupe et la voix de Amy est toujours aussi envoutante.
La quasi absence de solo de guitares reste une énigme pour moi mais correspond manifestement à ce style !
Les ballades ne me paraissent pas être le point fort de cet album, je n'ai pas trop ressenti Lost In Paradise en milieu d'album, assez classique, tout comme Swimming Home qui clôt l'album.
La production est juste parfaite !
N'ayant pas la possibilité de mettre des demi-points, la note du haut est à 15/20, celle de fin de chronique à 14,5/20.
Rémifm
Date de publication : lundi 17 octobre 2011