Français  
Accueil    Boutique    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
MACHINE HEAD - Unto the locust

Style : Thrash
Support :  CD - Année : 2011
Provenance du disque : Reçu du label
7titre(s) - 49minute(s)

Site(s) Internet : 
MACHINE HEAD MYSPACE 
MACHINE HEAD WEBSITE

Label(s) :
Roadrunner Records
 (17/20)

Auteur : NOCTUS
Date de publication : 03/11/11
Thrash metal mélodique d’un groupe arrivé à maturité
Dans les années 90, MACHINE HEAD a développé avec PANTERA un courant plus moderne du Thrash Metal, une approche plus basique et directe que celle proposée par le courant californien de la Bay Area : une sorte de Power Metal « in your face » au son de guitare grave, à la production en béton signée Colin RICHARDSON, le producteur du moment, répondant aux attentes d’un jeune public. Dans ce style, les deux premiers opus Burn My Eyes en 1994 et The More Things Change en 1997 sont devenus des classiques, les morceaux Davidian, Old et Ten Ton Hammer figurant toujours dans les set list du groupe.
Robb FLYNN, chanteur, guitariste, principal compositeur et fondateur n’a jamais caché ses influences dans le Metal classique allant de BLACK SABBATH à JUDAS PRIEST. MACHINE HEAD, grâce à une forte expérience scénique et un gros travail régulier a acquis beaucoup d’expérience au fil du temps et a fait mûrir progressivement sa musique vers quelque chose de plus complexe et de plus mélodique. Ainsi, The Blackening qui sort en 2007 constitue son "Black album", un disque Thrash metal complètement abouti au succès commercial mérité. Il s’en suit une immense tournée de plus de 300 dates afin de promouvoir cet album, notamment en première partie de METALLICA ou de SLIPKNOT.
Difficile donc de sortir l’album suivant en 2011…A lieu de se mettre la pression, c’est avec une totale liberté que MACHINE HEAD a composé Locust. A l’écoute de ce disque, je sens un groupe libéré, mature. Les guitares n’ont jamais sonné aussi bien, un sens de l’harmonie à la Maiden comme sur Be Still And Know. Robb FLYNN chante avec beaucoup d’assurance tant sur les passages hurlés que sur les parties mélodiques aux vocaux clairs, ça ce n’est plus un scoop. Ecoutez par exemple le début de la power ballad Darkness Within ou l’intro de I Am Hell a cappella. Dave Mc CLAIN reste un fabuleux batteur, à mon avis sous estimé, à la frappe précise et lourde. Dans une interview donnée à un magazine, le chanteur précise qu’il voulait sortir son Moving Pictures (RUSH). Je comprends à présent où il voulait en venir tant ce Locust se montre épique (le premier morceau en 3 chapitres ainsi que le dernier avec le chant d’enfants), mélodique (l’intro acoustique réussie de This Is The End), efficace (le titre Locust avec son début sombre et son refrain direct est irrésistible), personnel (les textes), diversifié (variété des ambiances dégagées), vraiment pas conventionnel, actuel et en évolution par rapport aux oeuvres précédentes.
Une puissance Thrash Metal tout en nuances bien maîtrisées.
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Personne n'a encore commenté cette chronique.
 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
NATIONAL SUICIDE
The old family...is still alive
DIRECTORSCUT
Septem
OVERKILL
Ironbound
WARBRINGER
Woe to the vanquished
HEMORAGY
The thirst world war
Chroniques du même auteur
AMON AMARTH
Jomsviking
CHINAWHITE
Different
IMMORTAL RANDY RHOADS
The ultimate tribute
CTP
The higher they climb
DREAMCATCHER
Emerging from the shadows
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /  Conditions générales de vente