Français  
Accueil    Boutique    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
ROYAL HUNT - Show me how to live

Style : Prog Heavy / Prog Metal / Prog Rock
Support :  MP3 - Année : 2011
Provenance du disque : Reçu du label
7titre(s) - 44minute(s)

Site(s) Internet : 
ROYAL HUNT MYSPACE 
ROYAL HUNT WEBSITE

Label(s) :
Frontiers Records
 (18/20)

Auteur : Ben
Date de publication : 11/11/11
D.c. cooper de retour !
Show Me How To Live est le 11ème album studio (12ème si nous considérons The Watcher (2002) comme tel, album compilation de titres live - nouvelle version) du groupe danois ROYAL HUNT, créé en 1989 par André ANDERSEN. Depuis bientôt 20 ans et son premier album Land Of Broken Hearts (1992), ce génial auteur-compositeur claviériste (mais aussi guitariste sur le premier album) mène sa chasse royale sur les terres d'un Hard Progressif mélodique et symphonique. Durant cette double décennie, se sont succédés, au côté du maître des lieux, différents chanteurs et musiciens : Henrik BROCKMANN (Land Of Broken Hearts (1992), Clown In the Mirror (1994)), D.C. COOPER (Moving Target (1995), Paradox (1997)) ainsi que sur les 2 live 1996 et Paradox Closing The Chapters (1998), John WEST (Fear (1999), The Mission (2001), The Watcher (2002), Eyewitness (2003), Paper Blood (2005) ainsi que sur le double live in Japan en 1999 et le live de 2006, Mark BOALS (Collision Course - Paradox II (2008) et X (2010)). Quant aux musiciens... : Steen MORGENSEN, Per SCHELANDER pour la basse, Jacob KJAER, Marcus JIDELL pour les guitares, Kenneth OLSEN, Allan SORENSEN pour la batterie... Des noms de chanteurs et d'artistes connus, puisque tous ont appartenu ou appartiennent à des formations distinguées dans le milieu du Métal / Hard Rock en général. Bref, voilà une genèse du groupe certes quelque peu succincte, mais 20 ans d'histoire musicale ne se résume pas en quelques lignes !

Ce nouvel album voit donc le retour de D.C. COOPER au chant (retour plébiscité semble-t'il par la horde de fans du groupe !), pour notre plus grand plaisir ! Non pas que Henrik BROCKMANN, John WEST (souvent comparé à Glenn HUGHES) et Mark BOALS aient démérité, bien au contraire, mais il faut avouer que ce fabuleux vocaliste a illuminé de son chant Moving Target et le superbe concept album Paradox, irradiant un enthousiasme et une certaine sensibilité tout au long de ces compositions. Ses prestations scéniques sur les 2 albums live étant du même acabit.
Une douzaine d'années se sont écoulées et ce constat reste identique. D.C. n'a rien perdu de son charisme vocal et ses lignes de chant sont tout bonnement excellentes, grimpant quant il le faut dans les hauteurs, laissant exploser une énergie et une puissance charnelle. Couronné par des choeurs féminins, constante que nous retrouvons sur la quasi totalité des albums de ROYAL HUNT, l'ensemble donne une intensité toute particulière aux 7 compositions d'André ANDERSEN. Celui-ci a retrouvé l'inspiration créatrice et l'ambition de la première décennie, un tant soit peu émoussées depuis quelques années (cette réflexion n'engage que mes convictions !). Soyons clair : ROYAL HUNT joue, reproduit du ROYAL HUNT, sans vraiment s'éloigner de ses poncifs, mais ce regain d'énergie créatrice apporte un souffle frais et salvateur. Les claviers (aux sons de clavecins, de piano) sont comme à l'accoutumée omniprésents (quoique légèrement en retrait sur Another Man Down), emballant des mélodies rudement bien troussées. Les guitares de Jonas LARSEN, nouveau venu, sont mordantes, ses interventions en solo apportent une rugosité électrique presque Métal (Hard Rain's Coming, Half Past Loneliness), se jouant parfois des claviers (An Empty Shell). La basse d'Andreas PASSMARK, ronflante à souhait et la batterie d'Allan SORENSEN, fougueuse, finissent de compléter ces 7 dynamiques compositions de 4 à 10 minutes, certaines plus rapides que d'autres (One More Days, An Empty Shell, Angel's Gone). Les refrains sont superbes, rappelant parfois l'univers mélodique du Hard FM (Hard Rain's Coming, choisi comme single !). Le long titre (10 minutes 27) Show Me How To Live laisse la place en son centre à une longue plage instrumentale magnifique, absolument irrésistible, laissant éclater toute la force harmonieuse et symphonique de cet album. De nombreux bruitages s'essaiment au gré des titres. Un ton en dessous, quelque peu plus poussif, Angel's Gone clôt cet album un peu court à mon goût.
L'artwork est de nouveau bichonné, soins apportés depuis Paper Blood. Tout comme la production qui est excellente, comme à son habitude.

Même si Show Me How To Live ne révolutionne pas la musique immédiatement identifiable de ROYAL HUNT et de son mentor incontesté André ANDERSEN, ce nouvel album n'en reste pas moins l'une de ses meilleures performances à ce jour, où les fans retrouveront sans doute un léger parfum enivrant de Moving Target, voire plus discret de Paradox.

COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Rémifm Le vendredi 11 novembre 2011

Ville : Chambéry
Si nous enlevons Angel's Gone, de plus de 5 minutes, pour des raisons de niveau bien inférieur aux titres précédent, il nous reste en gros 39 minutes d'un excellent ROYAL HUNT... Un peu trop court pour ma part... Mais quel maestria et inspiration retrouvée sur ces 6 premiers titres !!! Une mention spéciale pour ma part pour le refrain de Half Past Loneliness... Jubilatoire et donc frustrant, car trop court... Belle chro ben !
Commentaire de Ben : Nous sommes donc d'accord ! Thx !
 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
SERENITY
Fallen sanctuary
MELTED SPACE
The great lie
DARK SUNS
Orange
IL CASTELLO DI ATLANTE
Arx atlantis
LADY KILL
In my back
Chroniques du même auteur
CHEMICAL WEDDING
Don't look back
SPOCK'S BEARD
The x tour live
DANNY NEUBECKER
Here i am
THE BLACK NOODLE PROJECT
Eleonore
BACKTRACK LANE
In fine
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /  Conditions générales de vente