17 / 20
04/12/11
Unchained
KRYZEES
 
KRYZEES, c'est ma claque de fin d'année... Totalement inspiré par le metal traditionnel, le groupe nous offre huit titres puissants, lourds, mélodiques. Du metal comme on l'aime, quoi...

Le son résolument moderne permet à KRYZEES de s'écarter de la famille "old school" pour mieux s'inscrire dans son époque. Ce second album est une vraie décharge d'énergie, de bout en bout.

Aucun des morceaux n'est plus faible qu'un autre, et l'on ne se surprendra pas à taper du pied dès qu'un titre est lâché. La ressemblance avec des légendes telles que JUDAS PRIEST à sa période Thrash, ou avec PANTERA, parmi d'autres influences, est tout sauf accidentelle ou fortuite. Les guitares charcutent tandis que Laurent chante - avec, reconnaissons-le, une belle marge de progression à combler - à la manière, parfois, d'un Rob HALFORD: une voix haute et agressive (avec, enfin,et bien que tout ne soit pas parfait, un accent anglais correct et agréable).

KRYZEES a également compris l'importance que revêt l'image d'un groupe: que l'on apprécie ou pas ce type de dessin, voir apparaitre une sorte de diablotin au sourire... diabolique sur ses deux albums rappelle quelque peu ce que fit (et fait encore) IRON MAIDEN avec sa mascotte (même la signature de son créateur est inspirée de celle de Derek RIGGS). Reste à savoir si ce personnage, tel que dessiné aujourd'hui, peut toucher le public. D'ailleurs, a-t-il seulement un nom ?

Dès l'introductif Are You Ready, la messe est quasiment dite: ces gars sont sérieux, et nous entraînent bien vite dans un tourbillons de riffs et de fureur parfaitement maitrisés. La suite confirme bien vite qu'il y a plus qu'un feu de paille qui se consumme. C'est la grande force des Dark Passenger, Enchained ou autre Metal Is My Game. Si l'on peut regretter que l'album ne dure que 40 petites minutes, on se satisfera tout de même de l'intensité des 8 titres proposés.

Il n'est guère étonnant, dès lors, que le groupe fut retenu lors du Sonisphere, ni qu'il ait ouvert pour des pointures comme VULCAIN, BLACKRAIN ou SEYMINHOL. Je ne demande qu'à voir ce que donne ce groupe Lorrain sur scène, car s'il dépote autant face à son public que sur CD, un bien grand avenir pourrait lui sourire !
metalmp
Date de publication : dimanche 4 décembre 2011