16 / 20
19/12/11
Tomorrow may never come
PYRO
 
Autant le dire tout de suite, car vous le découvrirez bien assez tôt, le précédent album de PYRO, Stab In The Back, ne m'a absolument pas ému. Je l'ai trouvé plat, sans originalité, sous produit, même l'illustration de couverture est une aberration... Bref, pas du tout le type d'album que je pense spontanément à réécouter.

C'est donc armé d'un sérieux a priori que j'ai abordé ce Tomorrow May Never Come, malgré une pochette qui rappelle incontestablement, belle référence, le premier LED ZEPPELIN. Et dès les premières notes de At All Costs, il est clair que les frangins guitaristes Joël et Bruno PYRO se sont sérieusement bottés les fesses pour pondre quelque chose de dynamique. Les mecs nous proposent des riffs et des mélodies qui rentrent dans le lard. Le chant d'Emmanuel TAFFARELLI est gras et chaleureux, tout en faisant preuve d'une grande détermination.

Puis on retrouve, efficacement, cette influence évidente du quatuor qu'est AC/DC: le blues à trois accords de The King Of London Town fait directement mouche. PYRO imite, certes, mais le fait avec sa personnalité qu'il impose. Et ses influences sont vastes : on y retrouve de traces de ceux qui ont marqué le années d'or que furent les 80's : DEF LEPPARD, DOKKEN, RATT, POISON, GREAT WHITE... Du gros, gras et plutôt bien balancé (exception faite de ce The Mistrell And His Doggerrell, semi progressif étonnant et hors propos...). Et il y en pour pas loin d'une heure !

Si ce Tomorrow May Never Come permet à PYRO de faire un vrai grand pas en avant, le quatuor doit encore imposer sa marque de fabrique musicale. Car du talent, il y en a. De la maîtrise aussi. De l'originalité, à n'en pas douter. Reste à trouver ce qui apportera une réelle cohérence à l'ensemble d'un album pour enfin prétendre entrer dans la cour des grands.

J'ai hâte maintenant d'écouter la suite. Car cette fois, si j'apprécie les mélodies, j'aime également le dynamisme que l'on retrouve sur On The Road To Eternity, par exemple, qui est sans doute la voie que PYRO devrait explorer plus en profondeur.
metalmp
Date de publication : lundi 19 décembre 2011