17 / 20
22/12/11
Echoes of perversion
WHISPERING TALES
 
Formé en 2006 sous l’impulsion du batteur Denis et du bassiste Steph, WHISPERING TALES ne trouve sa forme définitive (et son nom) qu’en 2010, avec l’arrivée d’un nouveau batteur, Bruno et de la claviériste Stéphanie qui rejoingnent la chanteuse Lucie et les guitaristes Rémi et Jérémie.

Ayant déjà plusieurs compositions de prêtes, WHISPERING TALES consacre une bonne partie de l’année 2011 à finaliser Echoes Of Pervesion, son premier album.
Le sextet a décidé de se lancer dans l’aventure complexe de la création d’un album conceptuel. Les 19 titres annoncés sont en réalité une seule et unique pièce, composée de 9 chansons chacune reliée par une sorte d’interlude musical.

Après une introduction sombre, inquiétante, voire oppressante, Collapsed ouvre les portes d’un Metal Symphonique largement inspiré de NIGHTWISH ou WITHIN TEMPTATION, par exemple. La voix douce et rassurante de Lucie apporte l’équilibre nécessaire à cet ensemble qui alterne entre envolées lumineuses et cauchemar éveillé. Les premiers hurlements et growls n’apparaissent – au second plan – qu’au milieu de cet album sur Anesdora sur lequel on retrouve également des influences slaves et orientales.

WHISPERING TALES nous offre donc un patchwork musical des plus originaux, ayant pris soin de donner du sens à la présence de chacune de ses sources d’inspiration. Seul Until The Dusk et ses origines médiévales peut paraître hors propos car plus convenu. Le groupe cependant n’en fait pas trop, se contentant visiblement de se faire plaisir. Car l’ensemble est fin et réfléchi. De plus, WHISPERING TALES s’est donné les moyens de frapper fort : Echoes Of Perversion bénéficie d’une production soignée (ce style de Metal ne pardonne pas les approximations…) et le livret, bien que l’on puisse regretter l’absence de photos, est agréablement illustré. Il y a de belles, très belles perspectives pour ce groupe à suivre de près.

metalmp
Date de publication : jeudi 22 décembre 2011