17 / 20
10/04/12
Elder lore/the dark arts
TRIBUNE
 
Paru tout récemment, le 20 mars dernier, Elder Lore/The Dark Arts constitue le deuxième long format de TRIBUNE. Le groupe canadien, originaire de Burnaby (Colombie britannique), effectue ses débuts discographiques en 2006 avec Home Sweet Hell, à la suite duquel il se produit lors de divers festivals de son pays. Son activité scénique s’accroît après la sortie de l’EP Rotting Core (2010), qui donne lieu la même année au Rotting Tour. Au travers de leur nouvel album, les musiciens ont entendu mêler caractère Heavy et éléments mélodiques afin d’obtenir un résultat très personnel, ou, pour reprendre leurs propres mots : « make a new and unique style that is genre defying ».

A lui seul, le nom du label indépendant sur lequel est signé TRIBUNE, Corpse Corrosion Music, résonne comme une déclaration d’intention. Effectivement, les inclinations Thrash / Death Metal du groupe apparaissent rapidement. Ouvrant It Came From The Swamps… par un growl décomplexé, le vocaliste Bryan BAKER en apporte une illustration frappante. Cependant, il opte ensuite pour un chant clair, créant par ce mouvement une signature majeure du combo. L’alternance est particulièrement notable sur le single The Succubus, dont les refrains comportent des lignes très mélodiques.

En matière d’instrumentation, Elder Lore/The Dark Arts présente des constructions similaires. Ainsi, les morceaux débutent généralement par une rythmique étouffante, animée par un batteur, Jason BROWN, ne dédaignant nullement la double pédale. L’intervention ultérieure de mélodiques parties de guitare vient tempérer cette brutalité, justifiant la description de l’album proposée par le groupe. Il convient toutefois de ne pas se méprendre : l’ambiance demeure fort lourde, avec des riffs pouvant évoquer BLACK SABBATH (Below).

De par cette dynamique, il est justifié d’affilier TRIBUNE au Metal progressif, genre que pratiquent certains des grands noms associés à la formation, tels qu’OPETH. Les fréquents changements d’atmosphère révèlent en effet l’indéniable richesse de son LP, encore favorisée par la technique des musiciens. Sur We, The Black, la batterie impose par exemple un tempo effréné. En outre, la paire de guitaristes Terry ANDERSON / Shawn CULLEY offre des riffs délectables, notamment au cours de The World’s Greatest Cynic.

Superbe découverte, les Canadiens proposent avec Elder Lore/The Dark Arts une passionnante offrande, résolument Metal, où seul Man On The Outside fait figure de relatif apaisement. Son artwork des plus malsains, réalisé par le bassiste Ryan O’SHEA, mérite également tous nos compliments.
Chouman
Date de publication : mardi 10 avril 2012