13 / 20
15/04/12
Private sessions
HYDROGYN
 
Je ne peux pas écrire que HYDROGYN, groupe américain se démarque par son originalité, non.
Je ne peux pas écrire non plus que ses albums sortis depuis 2004 marquent les esprits et font la joie des chroniqueurs (euses).
Je ne peux pas écrire que ce nouvel effort fera rentré HYDROGYN au panthéon des groupes ayant marqué l'histoire du Hard-Rock.
Pourtant, HYDROGYN a des atouts, bien au delà du superbe physique de sa chanteuse.
La belle a un super grain de voix mais comme toujours, une superbe voix ne peut se magnifier que si les compositions le permettent.
Ce n'est pas le cas !
La production est excellente, le mixage est bon mais, écoute après écoute, je ne ressens pas grand chose à chaque lecture de ces compositions.
Je me demande, pour m'être ennuyé sur les albums précédents si celui là ne montre pas quelques signes de progrès tout de même !
Mais bon, avec ses atours de Hard-Rock / Métal un peu moderne qui aimerait bien par moment reproduire la musique de EVANESCENCE, HYDROGYN se range dans les groupes de Ligue 2 (métaphore footballistique).
Une chanson française vient se glisser en fin d'album, plutôt pas mal mais sans grande originalité.
Bref, si vous êtes des fans ultimes du groupe, vous serez ravi(e)s de cette nouvelle offrande, et à l'inverse, si les albums précédents vous ont laissé froid, je ne crois pas que celui là vous réchauffera le printemps...
Rémifm
Date de publication : dimanche 15 avril 2012