18 / 20
17/05/12
Nightingale express
A LIQUID LANDSCAPE
 
Nightingale Express est le premier album d'un jeune groupe néerlandais, A LIQUID LANDSCAPE, formé par Fons HERDER (chant / guitare), Niels VAN DAME (guitare), Robert VAN DAME (basse) et Coen SPEELMAN (batterie).

Ce magnifique concept album débute par une longue composition de plus de 12 minutes, Nightingale Express, introduite par un "Come On Home" répétitif, leitmotiv incitatif, invitation formelle à venir découvrir ce qui suit. Elle donne ainsi le ton de l'album, emprunt d'une Pop Rock Progressive mélodique aux effluves mélancoliques. Une longue plage instrumentale progressive se trouve cernée par des ambiances éthérées où la limpide voix typée Pop anglaise de Fons (rappelant par touches sonores Steve HOGARTH ou Fyfe DANGERFIELD) nous chavire,atmosphères stimulées par instant par une électricité Rock. Le jeu et le son de la basse me font bigrement penser à Peter GEE (PENDRAGON), le jeu de batterie est monumental, impressionnant de feeling (comme tout au long de l'album d'ailleurs !). Quant aux guitares, elles impriment ces courants fluctuants de sérénité et de fougue. Cette composition, comme le reste de l'album, nous ramène vers PORCUPINE TREE, voire PINK FLOYD, ou plus insidieusement FOR ABSENT FRIENDS et PINEAPPLE THIEF, ainsi que plus discrètement vers COLDPLAY et confrères anglais.
Wanderer's Log - You est la première pièce d'une trilogie, suivie de Wanderer's Log - Me et de Wanderer's Log - Storm, éparpillées sur l'album. You et Me sont intimistes, calmes, portées par le chant et par une guitare acoustique, alors que Storm est un Rock instrumental.
June Fifth et le mélancolique Phases sont à rapprocher de BOB K et son sublime Fragile (surtout le son des guitares). The Unreachable s'intensifie, s'électrise au fil de son déroulement, tout comme les titres Thieves Of Time et Come On Home, déclamé avec la même persuasion qu'en ouverture, ici nourrit de choeurs.
Out Of Line est le "tube" ultramélodique Pop Rock en puissance de cet album, avec ses sons plus ou moins électro. qui l'enveloppent. Je pense là aussi à BOB K, mais aussi à U2 sur son final.
L'album se clôt sur Secret Isle, délicat et épuré, bouquet final d'émotions, porté par la sublime voix de Fons et d'une voix féminine me semble-'il (je n'ai pas trouvé mention de son nom malheureusement ! Si le groupe voulait bien m'éclairer....). Magnifique !

Vous l'aurez donc deviné tout(e) seul(e), la maturité d'écriture, la subtilité des mélodies et des ambiances, alliées à une technique irréprochable développées tout au long de ces 11 compositions font de ce premier album une très belle réussite, mettant sur le devant de la scène Pop Rock Progressive ce tout jeune groupe.
Ben
Date de publication : jeudi 17 mai 2012