18 / 20
20/05/12
Shoot me
BLOODY MARY
 
Dès son premier album, We Rock, You Suck ! (2009), BLOODY MARY crée l’événement dans le paysage Heavy français. Le groupe nancéien, alors distribué par Season Of Mist, y propose un détonant cocktail Hard Rock qui rappelle notamment AEROSMITH. A la suite de ce LP, qui bénéficie en outre de la présence de BUTCHO (ex-WATCHA) et Guillaume BIDEAU (MNEMIC, ONE WAY MIRROR), on ne compte plus les artistes prestigieux dont BLOODY MARY croise la route. Ainsi, en 2011, lors de la première édition du Sonisphère France, il partage l’affiche de la scène off avec METALLICA, AIRBOURNE et SLIPKNOT ! En 2012, les Lorrains reviennent avec Shoot Me, dans une formation profondément renouvelée. Seul membre originel à poursuivre l’aventure, le guitariste-chanteur Pierre FARGETTON est accompagné de Paul BANON (basse) et Mika LÉON (batterie).

Ce nouvel épisode de la carrière de BLOODY MARY est fortement teinté de Sleaze Rock, une option évidente dès l’ouverture, le dévastateur Sx.In.Xs. Les musiciens multiplient les plages rapides, telles que Lies ou Fuck You, cavalcades où batterie puissante et guitare échevelée tirent leur épingle du jeu. Les thèmes évoqués – dans le monologue introduisant Sx.In.Xs, Pierre s’adresse à des « skinny bitches » - ainsi que les titres souvent sans équivoque confirment la tendance résolument Rock N’ Roll adoptée par le power trio.

Toutefois, on décèle parfois d’autres orientations dont l’une, particulièrement notable, est révélée par Why Won’t You Love Me Anymore. Ce morceau, à dominante Hard Blues, est absolument remarquable, d’autant qu’il débute par une superbe partie de guitare slide. Exécutée par Steve THEADO, membre des camarades de label AMERICAN DOG, elle évoque le feeling démontré par un certain Jimmy PAGE sur un titre comme Nobody’s Fault But Mine, inoubliable extrait de Presence (1976). En outre, le groupe s’illustre dans une composante essentielle des courants Hard Rock, la power ballad, avec Live & Learn et Life Pain sur lesquels le chant de Pierre apparaît très convaincant.

De manière générale, il convient de saluer l’excellent niveau des compositions de Shoot Me, également souligné par la réalisation et le mixage confiés à Guillaume BIDEAU. Son apport est particulièrement sensible sur White Line : à des couplets mettant nettement en valeur la section rythmique succèdent des refrains plus classiques, mais diablement efficaces. BLOODY MARY sait effectivement s’entourer, ce que confirme la participation de Lex KORITNI aux voix du manifeste Rock N' Roll's Our Business. Avec autant d’atouts, le groupe peut espérer figurer parmi les fleurons hexagonaux.
Chouman
Date de publication : dimanche 20 mai 2012