Français  
Accueil    Boutique    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
ADMIRAL SIR CLOUDESLEY SHOVELL - Don’t hear it... fear it !

Style : Hard Rock
Support :  MP3 - Année : 2012
Provenance du disque : Reçu du label
9titre(s)

Site(s) Internet : 
ADMIRAL SIR CLOUDESLEY SHOVELL FACEBOOK
ADMIRAL SIR CLOUDESLEY SHOVELL MYSPACE 

Label(s) :
Rise Above
 (15/20)

Auteur : Alain
Date de publication : 19/09/12
Aux fous !
Tout, de l’invraisemblable photographie de couverture au look des musiciens, en passant évidemment par la musique, absolument tout donne à croire qu’il s’agit-là d’une réédition d’un album perdu d’un groupe oscur des années 70. Pas étonnant que ADMIRAL SIR CLOUDESLEY SHOVELL (du nom d’un amiral anglais du 17ème siècle) ait atterri sur le label de ce timbré de Lee DORRIAN (CATHEDRAL) !

ADMIRAL SIR CLOUDESLEY SHOVELL invoque les manes du Rock sauvagement électrique des 70’s : BUDGIE, GROUNDHOGS, DEVIANTS, PINK FAIRIES, HAWKWIND (les délires électroniques en moins), AMBOY DUKES, les débuts de MOTÖRHEAD... La formation en trio conduit inévitablement chaque musicien à être sur tous les fronts afin de ne pas laisser l’intensité retomber. Le bassiste joue en lead, avec un son énorme et gras, comme les maîtres que furent Jack BRUCE (CREAM) ou Felix PAPPALARDI (MOUNTAIN). Le batteur mouline ses toms et ses cymbales afin de créer une frénésie rythmique de tous les instants, respectant les préceptes de Ginger BAKER (CREAM encore), Keith MOON (THE WHO) ou John BONHAM (LED ZEPPELIN). Le son de guitare est saturé, fuzzy, abrasif au possible : le Ted NUGENT du début des années 70 aurait apprécié. En fait, la seule véritable faiblesse chez les exécutants réside dans le chant, dont le manque de solidité est systématiquement couvert par l’usage lassant d’effets.

L’approche plus vraie que nature et foncièrement vindicative du trio tranche assez avec les formations revival souvent trop respectueuses et sages. Nul doute qu’en travaillant encore le chant et les compositions ADMIRAL SIR CLOUDESLEY SHOVELL va encore accroître son potentiel de destruction.
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Personne n'a encore commenté cette chronique.
 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
TNT
My religion
PILEDRIVER
Brothers in boogie
CHILLIHOUNDS
Shake your skull
WINGER
Karma
WINFIELD
Bbq sausage party
Chroniques du même auteur
PURSON
Desire's magic theatre
THE TEMPLE
Forevermourn
HIGH ON FIRE
Snakes for the divine
SAHG
Memento mori
NORTHERN CROWN
In the hands of the betrayer
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /  Conditions générales de vente