16 / 20
03/11/12
Invasion
MANILLA ROAD
 
Bien qu’ayant déjà fait l’objet d’une édition CD (notamment en double CD couplé avec l’album Metal par Metal Cult Classics), savoir que le premier album de MANILLA ROAD va être accessible à un prix raisonable est forcément une bonne nouvelle. Paru en 1980 sur le label du groupe (Roadster records), Invasion révélait un groupe encore très marqué par les années 70. Certes, le guitariste Mark SHELTON avait déjà acquis un sens inné du riff tranchant mais quasiment tous les autres ingrédients renvoyaient à la décennie précédente. Les soli incandescents du même SHELTON portaient la marque des exploits des guitar heroes. Il faut dire que le bonhomme pouvait se permettre de telles cavalcades, tant il était soutenu par une section rythmique de feu, toujours en mouvement : Scott PARK, un bassiste volubile capable de jouer en lead, Rick FISHER, batteur adepte du martèlement, des roulements de toms et d’un jeu de cymbales permanent.

A la fois frénétiques et épiques, les compositions renvoyaient aux travaux de pionniers du Hard Rock pour guitariste soliste comme Ted NUGENT (notamment avec ses AMBOY DUKES) ou Frank MARINO & MAHOGANY RUSH. Par certains côtés, le Space Rock de HAWKWIND peut être évoqué. L’acoustique Centurian War Games verse même du côté du Folk Rock, c’est dire ! Si certains titres s’avèrent plus faibles, notamment au niveau des paroles (on pense à The Dream Goes On et Street Jammer), le groupe développait déjà des compositions épiques qui sont encore aujourd’hui sa marque de fabrique, avec une mention spéciale pour le décoiffant Far Side Of The Sun et le contrasté The Empire.

Même si la production était très artisanale, ce premier album demeure une curiosité indispensable aux fans du groupe et aux curieux du Hard et du Heavy US de cette époque.
Alain
Date de publication : samedi 3 novembre 2012