Français  
Accueil    Boutique    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
WHITESNAKE - Good to be bad

Style : Hard Rock
Support :  CD - Année : 2008
Provenance du disque : Reçu du label
11titre(s) - 59minute(s)

Site(s) Internet : 
WHITESNAKE FACEBOOK
WHITESNAKE MYSPACE 
WHITESNAKE WEBSITE

Label(s) :
Steamhammer
SPV
 (17/20)

Auteur : Rémifm
Date de publication : 02/04/08
Le serpent a encore du venin...
Pour les plus jeunes d’entre vous, sachez que WHITESNAKE est un groupe anglais formé par le chanteur David COVERDALE.
Vedette de la troisième bouture de DEEP PURPLE entre 1974 et 1976, il enregistra avec le pourpre profond 3 albums et deux live.
DEEP PURPLE restera par ailleurs dissout jusqu’en 1984 et sa reformation avec le line-up originel.
David COVERDALE démarre la carrière de WHITESNAKE en 1978 et son style Hard-Rock teinté de blues connait un succès retentissant jusqu’en 1984 (7 albums dont un live) et le célèbre Slide It In. L’album 1987, calibré pour le marché américain fut une réussite musicale et commerciale mondiale mais souligna le vrai changement de style entamé avec Slide It In avec une désormais orientation Hard-US incontestable.
Slip Of The Tongue qui suivi en 1989 reste également un excellent opus du groupe.
Je ne passerais pas en revue la kyrielle de musiciens qui ont fait parti de WHITESNAKE tant la liste est longue et prestigieuse !
De 1993 à 2008, David COVERDALE enregistra un album en 1993 avec Jimmy PAGE (LED ZEPPELIN), un album solo sous son nom combiné a celui de WHITESNAKE en 1997 et un sous son nom tout seul en 2000.
En 2006, l’excellent dvd In The Still Of The Night vint nous rappeler l’immensité du talent d’une nouvelle formation autour de David COVERDALE.
Du line-up de cette tournée 2004, nous retrouvons pour ce nouvel album outre le bien nommé David COVERDALE, le guitariste Doug ALDRICH qui a co-écrit les 11 titres avec ce dernier, Reb BEACH aux guitares et Timothy DRURY aux claviers.
La section rythmique étant composée pour ce Good To Be Bad de Uriah DUFFY à la basse et Chris FRAZIER à la batterie. J’avais peur que Good To Be Bad soit le combat de trop !
Hé bien non, c’est une réussite !
David et Doug nous signent un album de grande classe, très musclé, très mélodique et réussissent même le pari de conjuguer les deux périodes du groupe.
L’ombre de LED ZEPPELIN plane toujours, et les trois ballades sont délicieuses avec une mention pour Till The End Of Time.
WHITESNAKE nous livre un album épatant en respectant son registre et en le magnifiant.
Bien sûr, quelques titres font plus que nous rappeler certains hits du groupe mais le charme agit et c’est bien là l’essentiel.
Les parties guitares sont époustouflantes !
Un album qui sonne bien dans la lignée de Slip Of The Tongue.

Good To Be Bad est un délicieux cadeau d’anniversaire pour les fans !
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Personne n'a encore commenté cette chronique.
 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
GOTTHARD
Bang !
FM
25 live indiscreet
TYKETTO
Reach
TERRIBLE OLD MAN
Fungi from yuggoth
SEVENTH KEY
The raging fire
Chroniques du même auteur
BROTHER FIRETRIBE
Diamond in the firepit
HYDROGYN
Private sessions
MY OWN GHOST
Love kills
ROYAL HUNT
Future's coming from the past - live in japan 1996/98
GOLDEN RESURRECTION
Man with a mission
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /  Conditions générales de vente