18 / 20
04/02/13
Eviscérer les dieux
MESSALINE
 
MESSALINE, notre vicieuse impératrice (romaine) nationale, monte royalement de nouveau sur son trône pour nous offrir son 3ème album, Eviscérer Les Dieux, après Guerres Pudiques (2005) et In Cauda Venenum (2009). Piliers du groupe (précédemment avec ABSURD, rebaptisé MESSALINE en 2005), Eric "Chattos" MARTELAT (chant et auteur des textes) et Mickael "Mick" COLLIGNON (guitares / choeur) sont accompagnés dans leurs aventures chirurgicales viscérales par Jonathan "John" BAILLY (batterie, remplaçant Stéphane CORDOVADO) et Jaime GONZÀLES (basse, remplaçant Jean-Charles ZURUN).

Après une courte introduction à la guitare acoustique, La Pire Pirate (Tous Les Chemins Mènent Au Rhum) décolle à la verticale et donne le ton de ce nouvel album : du Heavy Metal français aux atours "british", décapant et survitaminé, mélodique et énergique, dans la droite lignée de In Cauda Venenum. Les textes (en français) enflammés de Chattos font de nouveau mouche, bons mots distillés en cascade et rimes joyeuses, mettant en scène certains personnages récurrents (Savonarole et Machiavel entre autres). Errare Humanum Est est quant à lui l'oeuvre "poétique" de Bruno COULIARD, long texte sur les conquêtes amoureuses, où nous retrouvons une certaine atmosphère de ANGE sur les couplets, vite dynamités par des refrains Heavy costauds. ANGE toujours, avec Christian DECAMPS, qui vient cette fois-ci prêter sa voix, en duo avec Chattos, sur Sale Temps. Où là les guitares de Mick me font penser à TRUST. Une touche d'Heavy érotique, avec Callipyges (et sa superbe illustration... A qui sont ces superbes courbes ?), attise un brasier déjà nourrit par les titres endiablés Si Belle Cigüe, Machiavel, Le Naufrage Du Pinardier (et ses bouteilles à l'amer...), L'Appeau De Chagrin (quand BALZAC rime avec Prosac...) et Lilith Requiem. A fond la caisse et toujours plus d'ivresse, Eviscérer Les Dieux est sans concession. 2 compositions, Incube / Succube, avec ses guitares acoustiques / électriques et le court instrumental mélodique qui clôt l'album, où sont soufflés les mots latins "si vis pacem, para bellum", relâchent la pression et calment le jeu.

Avec ce pétulant 3ème album, il est quasiment certain que MESSALINE s'inscrit comme l'une des références du paysage Heavy Metal français. Certes, si le temps du 1er EP, Saynète Et Logique (ABSURD), est loin (Ah la vache, 1998 déjà !), la verve et l'énergie de Chattos et Mick (alias Coco Angus à l'époque) n'ont pas pris une ride. Ni leur entrain et leur bonne humeur ! Respects Men !
Ben
Date de publication : lundi 4 février 2013