17 / 20
14/02/13
Salvation
THE PROPHECY
 
Mine de rien, Salvation est le quatrième album des Anglais de THE PROPHECY, lesquels évoluent dans un Doom Metal mélancolique et très mélodique. La priorité du groupe apparaît incontestablement de développer sur la longueur des ambiances d’une beauté empreinte d’une grande tristesse.

Hormis un titre (Reflections qui n’atteint pas les cinq minutes), les quatre autres compositions de Salvation dépassent toutes les dix minutes, le titre éponyme ouvrant l’album frôlant même le gabarit du quart d’heure. Pour autant, THE PROPHECY ne s’adonne pas à des prouesses techniques, préférant enchaîner harmonieusement des séquences lentes et presque contemplatives. On pourrait parler de structures progressives dans le sens où les morceaux évitent le schéma couplet et refrain pour privilégier une progression constante et logique. Cela dit, le groupe gagnerait sûrement à introduire davantage de variations dans la structure de ses morceaux, lesquels sonnent de manière assez similaire.

Le chant clair, à la fragilité tremblante, suintant le désespoir, la tristesse et la résignation, cède parfois la place à des vocaux raisonnablement grondés, pas forcément très intéressants ni pertinents. Les guitares sont très souvent en son clair, délivrant des arpèges délicats, les riffs pesants étant finalement assez rares. La mélodicité instrumentale est renforcée par des arrangements de claviers classiques mais efficaces.

Vous l’aurez sûrement compris, THE PROPHECY évolue à l’opposé des sous genres du Doom Metal qui privilégient la lourdeur et l’extrémisme, ayant opté pour une voie qu’apprécieront ceux que les derniers albums d’ANATHEMA ne rebutent pas. L’exercice est aprfaitement maîtrisé, développant une beauté glacée presque parfaite, quoique par nature désincarnée.
Alain
Date de publication : jeudi 14 février 2013