16 / 20
27/02/13
Impression d'errer
AEDEYN
 
Apparu en 2010, le quartette lillois AEDEYN n'abrite pas les débuts musicaux de ses membres, puisque trois d’entre eux ont auparavant appartenu à VOIX:OFF. Suite au split de ce groupe (2008), Stéf (guitare), Wladys (batterie) et Yves (basse) souhaitent fonder une formation résolument ancrée dans le Rock US. Complété par Jérem (chant), ce line-up publie une démo en 2011, suivie, fin 2012, par l’EP Impression d’Errer, premier témoignage officiel de son activité.

La profession de foi d’AEDEYN n’a rien d’un vain mot, tant l’instrumentation Heavy caractéristique du Rock / Metal alternatif américain s’impose à l’écoute d’Impression d’Errer. Si elle se manifeste parfois dès l’intro (Trop Tard), le groupe la réserve plutôt aux refrains, les couplets se révélant généralement paisibles. Cette alternance, qui rappelle celle parfois observée chez les artistes classés Post Grunge, peut être illustrée par Au Bout ou Rester En Place, sur lequel guitare en son clair et basse en avant font suite à une intro réminiscente de RADIOHEAD.

Par ailleurs, les nordistes se distinguent par l’originalité du style proposé par Jérem. Celui-ci opte majoritairement pour un chant clair, Au Bout étant par exemple exclusivement interprété de cette manière. Un tel choix ne l’empêche pas de faire preuve de puissance (Impression d’Errer). Cependant, il a parfois recours à des vocaux saturés, en particulier lors du final de Changer, titre d’apparence Pop qu’un crescendo change en Heavy Rock. Enfin – et il s’agissait là d’une exigence de ses fondateurs – AEDEYN présente la particularité de s’exprimer en français. Un choix judicieux, puisque Impression d’Errer offre des textes intimistes, dont les formules font régulièrement mouche (« Le temps de la vertu est désormais perdu. », sur Trop Tard). Le groupe dispose donc de nombreux atouts, qu’il pourra sans doute mettre encore davantage en valeur au moyen d’un album au format LP.
Chouman
Date de publication : mercredi 27 février 2013