18 / 20
24/03/13
Hard
SLEEKSTAIN
 
C’est à l’occasion d’un concert au Brin de Zinc, établissement que connaissent tous nos lecteurs chambériens, que je découvre SLEEKSTAIN. Je ne saurais dater précisément ce show ; en revanche, la prestation du jeune groupe reste gravée dans ma mémoire. J’entends encore Ryff Raff, successeur de Marcus au micro, préciser que ses camarades et lui-même s’apprêtent à interpréter Doctor Love, qui se révèle aussitôt une superbe power ballad. Après une démo due à son premier avatar (2008), le nouveau SLEEKSTAIN (Ryff Raff, Rob qui remplace Jey, Deg et Vanns), publie en 2010 un EP éponyme. Comprenant le fameux titre dévoilé en live, il conduit le groupe à partager l’affiche avec de grands noms : L.A. GUNS, PRETTY BOY FLOYD, puis VAINS OF JENNA. Cette carte de visite impressionnante laisse augurer du meilleur pour la sortie de Hard (2013).

Tout comme les prestigieuses formations précitées, SLEEKSTAIN évolue avec aisance dans le registre Sleaze. Il en résulte des titres possédant l’étoffe d’un tube, tels que Call Me God, dont le refrain énergique est annoncé par une superbe phrase lead, ou encore Out Of Me, qui propose des chœurs caractéristiques du style. La palette de Ryff Raff est tout aussi adaptée. Capable d’atteindre de surprenants aigus, le chanteur met davantage en valeur le grain de sa voix qu’auparavant. Enfin, les fans séduits par Doctor Love se délecteront sans doute de Merry Fear, agréable mid-tempo aux atouts mélodiques évidents.

Par ailleurs, les musiciens incorporent des influences Hard Rock très nettes. Déjà présent sur l’EP, Hard Rain emprunte à de grands anciens : à l’écoute des chœurs graves, on peut par exemple penser à ACDC. Baby suggère la même comparaison, qu’on considère les riffs de ses couplets ou les lignes mélodiques soutenant ses refrains. Optant pour un chant éraillé, le frontman réalise, sur Drugstar, une performance émouvante. Pour toutes ces raisons, Hard apparaît comme un excellent album, totalement conforme à l’état d’esprit Rock ‘N’ Roll. S’il fallait résumer ses vertus par un titre, je choisirais certainement le percutant My Friend Jack, pour les phrases bluesy jouées par Rob... et bien sûr pour sa thématique typique du genre, hommage à un breuvage fort apprécié !

SLEEKSTAIN :

Ryff Raff : Chant / Guitare
Rob : Guitare / Chœurs
Deg : Basse / Chœurs
Vanns : Batterie / Chœurs
Chouman
Date de publication : dimanche 24 mars 2013