Français  
Accueil    Boutique    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
RAVEN LORD - Descent to the underworld

Style : Heavy Metal
Support :  MP3 - Année : 2013
Provenance du disque : Reçu du label
11titre(s) - 45minute(s)

Site(s) Internet : 
RAVEN LORD WEBSITE

Label(s) :
Mausoleum Record
 (14/20)

Auteur : Alain
Date de publication : 29/04/13
Je n'y croa pas trop
Ce sont des musiciens déjà confirmés qui sont à l'origine de RAVEN LORD : le chanteur Csaba ZVEKAN officie dans KILLING MACHINE, le guitariste soliste Joe STUMP a fait partie de HOLYHELL et THE REIGN OF TERROR, le bassiste Jamie MALLENDER évolue dans le groupe de Tony MARTIN, n'en jetez plus. On évolue dans la division d'honneur du Heavy Metal mais on a affaire à des vétérans.

La raison d'être de RAVEN LORD est de plonger le Hard Rock traditionnel et mélodique hérité de RAINBOW dans un vigoureux bain de Power Metal à la fois musculeux et épique. L'idée n'est pas mauvaise, elle n'est surtout pas neuve. Après quelques écoutes, on doit se résigner : Descent To The Underworld ne comporte pas une once de surprise, encore moins d'innovation. La double grosse caisse est omniprésente, les riffs sont épais, le chant rauque et criard, les solos de guitare relèvent du registre virtuose néoclassique.

Reste à évaluer le degré d'efficacité du groupe et la qualité intrinsèque des compositions. Si les compositions sont assez solides, certaines approches nuisent à une efficacité maximale. Ainsi, je ne suis pas sûr que les arrangements Power Metal et la production assez brute constituent les choix les plus pertinents. Trop souvent, la subtilité mélodique passe au second degré, éclipsée par une âpreté générale trop systématique. Surtout, le timbre de voix de Csaba ZVEKAN s'avère lassant, presqu'irritant sur la longueur, manquant d'ampleur et de chaleur. On en profitera pour signaler au descendeur de manche Joe STUMP que des confrères comme Joe PETRUCCI ou Michael ROMEO ont de longue date réussi à transcender une technicité extrême en y développant un sens de la mélodie et de la nuance : à bon entendeur...

Vous l'aurez compris, sans être mauvais, cet album ne convainc pas suffisamment pour s'extraire de la masse des productions de Power Metal. Il y a quelques mois, le groupe STONELAKE est parvenu à muscler fortement et intelligemment cet héritage Hard Rock mélodique à la RAINBOW avec son album Monolith, en évitant soigneusement les excès du Power Metal. De quoi méditer...
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Personne n'a encore commenté cette chronique.
BOUTIQUE METAL INTEGRAL
Achetez ces articles dans notre boutique :

 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
I COMPAGNI DI BAAL
I compagni di baal
GRENDLE
See the light
ROZZ
D’un siècle a l’autre
UDO
Rev-raptor
ANGUISH FORCE
Invincibile imperium italicum
Chroniques du même auteur
PHARAOH
Ten years
MAUSOLEUM GATE
Into a dark divinity
VENDETTA
Feed the extermination
THE TEMPLE
Forevermourn
FASTWAY
All fired up
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /  Conditions générales de vente