16 / 20
25/08/13
Mirror dog
NOVELS
 
Actif depuis 2006, le trio manceau NOVELS acquiert une solide expérience scénique à la faveur de deux tournées américaines (2008 et 2009) ou encore d’une prestation au Hellfest. Son premier disque, Savior (2010) sort via Yr Letter Records. Suite au décès du responsable de cette structure, les musiciens décident d’autoproduire leur nouvel album, Mirror Dog, disponible uniquement en format numérique.

Il fait apparaître diverses influences, dont la principale est suggérée dès la première plage. Il s’agit du Grunge, et plus particulièrement des constructions utilisées par ce mouvement, qui prévalent par exemple sur Nevermind (1991). Ghost 1 Am propose ainsi une alternance de couplets intimistes et de refrains agressifs, ces derniers étant notamment obtenus au moyen d’un chant saturé. La même logique est à l’œuvre sur Build A Wall, où les interludes dominés par une guitare en son clair constituent une accalmie. Enfin, on soulignera les aspects mélancoliques de la musique de NOVELS, mis en évidence par Sorry où la voix de Franz évoque parfois le désespoir.

Par ailleurs, le groupe explore régulièrement un courant aussi énergique que le précédent, le Rock alternatif. Celui-ci est fidèlement illustré par Left For Dead, qui offre à la fois un riff principal très efficace et un son typique du genre. Sur Farewell To The Sound, morceau le plus Heavy de l’album, on peut même parler de Metal alternatif. Une classification pareillement adaptée à Beware Landslide, où le chant lead (refrains) évoque parfois singulièrement Marilyn MANSON.

Enfin, on découvre, dans une moindre mesure, des composantes rappelant le Glam et le Sleaze Rock. Celles-ci se reconnaissent dans les chœurs de Got No Brain, ou encore dans le sentiment d’urgence procuré par l’extrêmement bref – une minute trente-et-une, pas une seconde de plus - What's Funny?, qui comporte en outre des formules caractéristiques (« What’s funny, son of a bitch ? »). La ballade sentimentale Don't Break My Heart peut également être rattachée à cette mouvance. Comme nous venons de le développer, Mirror Dogs se met en évidence par sa richesse, mais l’homogénéité des titres qui le composent mérite tout autant d’être saluée.

NOVELS :

Franz HUGONNIER : Chant / basse
Fred HUGONNIER : Guitare / chœurs
David GAUDIN : Batterie / samples / chœurs
Chouman
Date de publication : dimanche 25 août 2013