17 / 20
17/12/13
Clockwork angels tour
RUSH
 
Faut-il être en confiance pour, en 2013, alors que le marché du disque est moribond comme jamais, s'offrir le luxe de sortir un triple album live? Oui, TRIPLE, vous avez bien lu...

C'est pourtant ce que nous propose aujourd'hui l'un des plus influents groupes canadiens et pillier de la scène prog, RUSH, avec le soutie de son label RoadRunner Records. Si depuis quelques albums déjà RUSH semble avoir institué cette routine de faire succéder à un enregistrement studio un nouveau témoignage live, le trio aurait très bien pu décider de sortir trois albums différents.

Enregistrés lors de concerts donnés au cours de son périple américain à Dallas, Phoenix et San Antonio, RUSH nous propose trois soirées totalement différentes. D'abord, ce sont 3 fois 10 morceaux qui nous sont proposés, une large place accordée aux années 80 (Subdivisions, Force Ten, The Analog Kid...). Si les premières années sont également bien représentées (YYZ, Tom Sawyer, 2112), elles ont déjà fait l'objet de témoignages live; on ne trouvera donc ici pas de Xanadu, par exemple. De toute manière, étant donné le répertoire du trio, il aurait été malvenu de proposer une nième fois de nouvelles versions de ses titres les plus emblématiques.

Loin de se répéter, RUSH se fait accompagner sur les CD 2 et 3 par un orchestre symphonique (le Clockwork Angels string ensemble) qui permet aux Caravan, Clockwork Angels ou autre The Anarchist de prendre une toute autre dimension. Car sans surprise, le répertoire de RUSH s'accomode parfaitement de ce genre d'exercice qui semble totalement naturel. Ce qui surprend en revanche, c'est la voix de Geddy LEE, qui faiblit avec les années et fait parfois faux bond, sonnant presque faux...

Ceci mis à part, ce Clockwork Angels Tour frise une nouvelle fois la perfection. Au delà des setlists regroupant, sur 3 bonnes heures 30 morceaux et soli, le livret de 16 pages est richement fourni en photos, crédits et infos (on apprend même le nom du diététicien de la tournée !), le son parfait, bref, c'est un produit idéal qui parait juste à temps pour un peu plus charger la hotte du bonhomme tout de rouge et blanc vêtu !

Faites -vous plaisir, et revivez l'expérience du CD !

metalmp
Date de publication : mardi 17 décembre 2013