13 / 20
29/12/13
Riding free
PROJECT
 
Ah, les années 80, son hard US, tendance AOR, " adio friendlyr".
Ah, le bon gros rock US, celui qui t'accompagne en voiture sur les trajets au milieu d'endroits où tu pries pour ne pas tomber en panne. Ou des endroits où tu pries pour que la moto de la gonzesse à perruque qui illustre cet album de PROJECT soit en panne au moment où tu la croises afin, dans un élan "gentleman" lui venir en aide bien que tu n'y connaisses rien en mécanique!

Avec Riding Free, son premier album, PROJECT revisite cet esprit 80's qui se voulait romantique, séducteur et quelque peu goguenard, à l'innocence provocatrice. Mélangeant à la fois des influences pop et Hard US à la POISON ou BON JOVI, le quatuor table-t-il sur ses aspects gentiment racoleurs pour toucher son public? Très -trop - easy listening , PROJECT ne parvient pas à décoller à cause de chœurs et d'ambiances par trop datés et typés 80's, d'un chant timide, malgré des guitares et des rythmes efficaces mais qu'on oublie rapidement. De chansons d'amouuur ( Gimme Your Love, You Keep On Cryin' ) en balade langoureuse (Everybody Needs Some Love ) en passant par le cri de la revendication désespérée (ou tentative de déclaration d'humour - Hate Rock'n'Roll ) les clichés sont trop nombreux pour être séduisants. La machine a, comme un moteur diesel qui a besoin de chauffer, du mal à se mettre en route.

Dommage, vraiment, car le fond et la volonté de bien faire sont là. Mais il manque un certain esprit volontaire et de prise de risques qui donnerait une autre ampleur à ces compositions pourtant enjouées.
metalmp
Date de publication : dimanche 29 décembre 2013