17 / 20
10/02/14
Holda's grace
LOPSIDED
 
A en juger par les artistes qu'il a côtoyés sur scène, notamment les excellents KLONE et HEADCHARGER dont les œuvres ont été chroniquées dans nos pages, le quintette lillois LOPSIDED semble posséder un potentiel évident. Celui-ci s'est révélé dès 2009, lors de la sortie d'un EP, In Your Steps. Avec l'arrivée du bassiste Yohann BIZEUL (2011), les musiciens concentrent ensuite leurs efforts sur leur premier LP, Holda’s Grace, qui paraît en mai 2013 via Klonosphere.

Ce disque est résolument marqué du sceau du Metal progressif. Cette signature apparaît dès White Dress..., superbe entrée en matière instrumentale où se distingue une époustouflante guitare lead. Reprise presque textuellement dans la plage suivante, … For A Black Sheep, elle constitue l'élément de continuité suggéré par l’emploi des points de suspension dans les titres de ces morceaux. En matière d’ambiances, on pense à une figure tutélaire du genre, TOOL. Ainsi, on rencontre un chant rappelant nettement Maynard James KEENAN, une section rythmique volontiers mixée en avant (Gripped By Fear), et des guitares volontiers menaçantes (… For A Black Sheep).

Sur Moaï, la tendance progressive atteint son paroxysme. Introduit par une conversation improbable, ce titre présente un fort caractère expérimental, qui résulte des nappes de synthétiseur. Les six-cordes contribuent par ailleurs à l’intensité du morceau, et les screams à son aspect « énervé ». Il convient en effet de souligner le net ancrage de LOPSIDED dans le Metal, entendu au sens large. On l’illustrera par exemple par la rafraîchissante explosion Punk dénommée Madmartigan, ou encore par le style développé par Nicolas DUMOULIN, qu’il pratique un chant clair (Ramparts et sa légère évocation de James HETFIELD) ou s’essaie au chant éraillé (The Outlet). Les Nordistes nous proposent donc une belle expérience, à rapprocher d’un The Dreamer’s Hideaway signé KLONE, autre poulain de Klonosphere.

LOPSIDED :

Nicolas DUMOULIN – Chant
Christophe NOIRET – Guitare
Stéphane BURLION – Guitare
Yohann BIZEUL – Basse
Adrien CHAMBON - Batterie
Chouman
Date de publication : lundi 10 février 2014