16 / 20
19/02/14
Resilience
AWACKS
 
Resilience: "Capacité des matériaux à résister aux chocs". Ou : "Capacité d'un individu à résister psychiquement aux épreuves de la vie". Mais aussi: "Rapport mécanique entre la surface d'un objet à casser et l'énergie déployée pour le casser". En d'autres termes, nous voici, avec ce quatrième album d'AWACKS, poulain de Brennus(Avec qui le groupe collabore pour la troisième fois) en présence de musiciens qui basent leur musique sur la puissance, la force et la résistance...

Dès les premières mesures, j'ai en effet l'agréable sensation que cet album peut aller loin: le son est riche et gourmand, la mélodie présente et, rapidement, un souvenir émerge: dans son approche musicale, AWACKS m'évoque SHANNON ou INVICTUS, extraordinaires groupes français qui ont râté le coche... Ce qui prédomine ici reste cependant la recherche constante de la mélodie que l'on retient et que l'on a envie de chantonner à toute heure.

Puisant chez les grands du Metal et du Hard Prog, AWACKS se forge, au détour de deux ou trois plans qui rappellent un MAIDEN période Seventh Son (le break de Edge Of Solitude), un DREAM THEATER version 90's ou encore un RUSH sous speed sa propre identité sonore. L'ensemble transpire cette volonté d'avancer et de se démarquer de cet incessant flot de nouveautés hexagonales, et, en ce sens, AWACKS marque des points.

Efficace dans l'ensemble, les puristes remarqueront toutefois quelques grossières erreurs, comme ce ridicule "You miss me please come back", malheureuse traduction littérale, ce qui fait souvent rire les anglophones. La phote est pardonnable, cependant, grâce à un ensemble volontaire et parfois risqué, à l'instar de cette reprise de Mama (GENESIS), à la fois fidèle et surprenante, qui vient clôre plus d'une heure d'un album prometteur. Et d'un groupe à suivre...
metalmp
Date de publication : mercredi 19 février 2014