16 / 20
06/03/14
Fucktropolis
ALL ELSE FAILS
 
Originaire d’Edmonton (Canada), ALL ELSE FAILS pratique une spécialité nationale, le Metal extrême. Depuis ses premiers pas discographiques, constitués par l’EP All Else Fails (2007), le quartette mène une activité soutenue, publiant un enregistrement tous les deux ans. Après Against The Darkening Sky (2009) et The Oracle, What Was, Is And Could Have Been (2011), il nous offre en effet Fucktropolis (2013).

Sur cet EP, ALL ELSE FAILS évolue majoritairement dans un registre Death Metal, terrain d’expression naturel du growl pratiqué par son frontman Barrett KLESKO. Les titres sont propulsés par une instrumentation à la fois puissante et mélodique, ce second aspect transparaissant tout particulièrement lors des interludes plus paisibles proposés par les Canadiens. Ces parties, dont l’inclusion passe pour une véritable signature du groupe, sont marquées par un chant clair, parfois presque susurré (La Demencia Violenta), qui contribue largement à leur caractère poignant (Better Left Undead).

Cette musique relativement violente s’accompagne de textes plutôt réussis, généralement tragiques, ainsi de Better Left Undead qui traite de la perte de l’être aimé. On peut par exemple en extraire ces vers :

« In the blackest moment of despair, I can feel her touch
From beyond the veil of nightmares
A voice tells of forbidden love »


L’emploi d’un oxymore (« this beautiful nightmare ») vient confirmer les tendances littéraires des paroliers, Barrett KLESKO et Seedy MITCHELL.

Enfin, le quartette s’ouvre, en plusieurs occasions, à d’autres influences. On découvre alors de légères teintes Heavy Metal (Obedience At The Altar Of Sacrifice), ou encore des chœurs empreints ici de Rock alternatif (La Demencia Violenta), là d’un Sleaze Rock viril (Most Unwanted Reprieve). La qualité et la richesse des parties vocales contribuent d’ailleurs grandement à la réussite du disque, qui devrait séduire les amateurs du genre. Toutefois, ceux-ci émettront sans doute une réserve au sujet du bref The Deep Roads, improbable final incluant des bruitages dignes de jeux vidéo des années 1980, qui sera considéré, au mieux, comme une curiosité.

ALL ELSE FAILS :

Barrett KLESKO : Chant / guitare
Seedy MITCHELL : Basse / chœurs
Mike SANDS : Guitare
Shane TYM : Batterie
Chouman
Date de publication : jeudi 6 mars 2014