15 / 20
11/05/14
Three lions
THREE LIONS
 
Les trois lions sont :
Vinny BURNS, guitariste de DARE et TEN.
Greg MORGAN, batteur des mêmes groupes.
Nigel BAILEY au chant.

Une formation anglaise qui joue un Hard Rock mélodique typiquement british, nuancé et assez fin. Les deux premiers et très bons morceaux (Trouble In A Red Dress doté d’un bon refrain, l’énergique et efficace Hold Me Down) regorgent de nappes de claviers pour un résultat très Hard FM.

La guitare reste l’instrument mis clairement en avant (Twisted Soul), je pense alors à THIN LIZZY ou WHITESNAKE car le chanteur officie dans un registre bluesy. La ballade Winter Sun poursuit dans le même style. Just A Man (Not Divine) avec son orgue hammond possède une ambiance seventies, un peu comme ce que propose SNAKECHARMER. Un élément de comparaison qui s’arrête à la musique, car Chris OUSEY dispose d’une plus large palette vocale selon moi.

Je me régale à nouveau à l’écoute du jeu fluide et accrocheur de Vinny BURNS sur Holy Water, quel solo ! Two Hearts Beat As One avec ses faux airs de Is This Love du Serpent Blanc est plutôt calibré pour les radios. Une petite lassitude s’installe sur la fin avant le rapide Hellfire Highway qui recapte heureusement l’attention. Enfin, l’idée de terminer par une instrumentale (Sicilian Kiss) s’avère judicieux.

Three Lions est un disque bien exécuté, propre et plein de classe, un Hard Rock mélodique pleinement maîtrisé avec néanmoins un petit côté répétitif…
NOCTUS
Date de publication : dimanche 11 mai 2014