16 / 20
12/05/14
Ar bed kloz
BRIEG GUERVENO
 
Ar Bed Kloz est le second album proposé par l'Artiste breton Brieg GUERVENO, après Noziou Deiou en 2011. Auteur et compositeur, chanteur et guitariste, il est accompagné ici par Xavier SOULABAIL à la basse et Joachim BLANCHET à la batterie et aux claviers. Les invités sont Yann Le Corre (accordéon), Yoann AN NEDELEG (uillean pipe), Etienne TABOURIER (violons) et Bahia EL BACHA (cello). L'album est autoproduit de belle façon par le trio, le mastering a été confié à Tony LINDGREN. L'artwork, aux dominantes bleu nuit, très réussi lui aussi, est le travail de Owen POHO.

Ar Bed Kloz rapproche, panache tradition et une certaine modernité à travers ses 10 compositions. Brieg, ayant à coeur d'exposer et de partager son patrimoine culturel linguistique, a fait le choix de chanter en breton l'ensemble de ses textes. Si comme moi cette langue vous est totalement inaccessible et incompréhensible, Brieg a eu la sagesse et l'intelligence de faire traduire ces humeurs et son regard sur la vie en anglais par Olof PETURSDOTTIR (interprète / traductrice d'origine islandaise). Son chant clair, souple, parfois fragile, contraste avec les intonations quelque peu rudes, hybridation d'hébreu et de parlers scandinaves (du moins à mes oreilles de profane savoyard !). Chant qu’il dépose sur des compositions infiniment mélodiques, balayant de nombreux styles, d’un Metal soft à une Pop Folk, avec pour passerelle un Rock (anglais), qu’il soit alternatif, indé. ou progressif.
Ar Bed Kloz ménage passages sereins et plages plus énervées, agitées sur fond d’écriture progressive variant allégrement les tempi, déploie des mélodies gracieuses flirtant avec une atmosphère mélancolique, emploie des sons de claviers 70’s, joue avec des sons de guitares aussi bien électriques qu’acoustiques (avec un petit penchant Folk parfois). Ces climats rappellent alors les ambiances de PORCUPINE TREE et ANATHEMA : Ar Bed Kloz et son petit côté Stoner avec ses guitares « grasses » et ses claviers 70’s, Al Liver et la présence du violon et d’un cello, Traon An Hent, la Pop Folk song Shornet, sombre et véhicule d’émotions, l’instrumentale Divent, la douce ballade Ar Spilhenn dominée par l’ensemble voix / claviers, Bev Out Atav et son motif répétitif à la guitare, qui s’électrise en chemin, ponctuée (trop timidement à mon goût) par la présence d’Uillean Pipe, la mélancolique et magnifique Dor 911, où se fait entendre un son d’accordéon. Dianket, qui me rappelle THE CURE / KILLING JOKE avec sa Pop (énervée) Rock / Cold Wave (sons des claviers et des guitares) mélodique et Den Ne Oar, qui débute par un mid tempo Rock alternatif mélodique et qui finit par une tournure typiquement progressive me semblent être légèrement décalées par rapport à l’homogénéité du reste de l’album.

Malgré les influences entendues et citées tout au long de ce captivant et « exotique » album, Brieg GUERVENO a su garder un cap et une entité tout à fait personnelle, dopé son album d’une solide et performante technique. Et nous offre un magnifique voyage musical intemporel et multiculturel, parfumé d’iode et d’embruns, évitant les écueils des clichés d’un style celtique tombé dans le tout « commercial ». Une bien belle découverte en ce qui me concerne !

Ar Bed Kloz :

01 - Ar Bed Kloz (Closed World)
02 - Al Liver (The Painter)
03 – Traon An Hent (End Of The Road)
04 – Dianket (Relief)
05 – Skornet (Frozen)
06 – Divent (Unbound)
07 – Den Ne Oar (Nobody Knows)
08 – Ar Spilhenn (Needle)
09 – Bev Out Atav (You’re Still Alive)
10 – Dor 911 (Door 911)
Ben
Date de publication : lundi 12 mai 2014