17 / 20
24/05/14
Gunpowder gray
GUNPOWDER GRAY
 
Originaires d'Atlanta, les cinq outlaws de GUNPOWDER GRAY nous balance un mini lp d'une intensité salutaire. Avant d'aller plus avant, ne vous laissez pas leurrer par l'artwork qui, bien qu'étant esthétiquement réussi, colle assez peu avec le répertoire du groupe. GUNPOWDER GRAY pratique du Hard Rock, avec une grosse dose de n'Roll. La musique du groupe ne prétend pas innover ou repousser les barrières car il s'agit avant tout de se brancher en prise directe sur un câble électrique. Même si son inspiration remonte aux années 70 et 80, ce mini lp refuse une approche revival et possède un rendu tranchant, servi par une prise de son live et un mixage très puissant.

Pour ce genre de répertoire, il faut l'énergie mais aussi une véritable capacité à rendre compte en configuration studio de l'urgence qui caractérise les prestations scéniques. C'est ici chose faite : quel que soit le tempo et la personnalité propre à chaque titre, on a constamment l'impression que le groupe joue pour la dernière fois avant l'Apocalypse. Avec toutefois une précision et une maîtrise jamais prises en défaut.

De surcroît, GUNPOWDER GRAY a développé un authentique talent d'écriture car chaque composition comporte au moins une ligne de chant, un refrain, un plan de guitare qui accroche naturellement. A telle enseigne que l'on se surprend à écouter ce trop court mini lp en boucle. Tous les riffs sont tranchants, épaulés par une basse claquante à souhait. Les solos crépitent avec concision tout en conservant un grand sens mélodique. Les lignes de chant sont partagées entre deux registres, l'un médium, l'autre plus aigu.

Afin de donner quelques repères, on peut évoquer le tranchant et la morgue des débuts de GUNS'N'ROSES (le chant souvent aigu et nasillard y est pour beaucoup) mais aussi la classe et la majesté des grands moments de THE CULT. Bref, c'est le genre de musique qui vous fait vous sentir vivant et définitivement acquis à la cause du Rock sous haute tension. Merci messieurs.
Alain
Date de publication : samedi 24 mai 2014