14 / 20
06/08/14
Live at wacken 2013 - 24 years louder than hell
WACKEN OPEN AIR
 
Pile avant la période des festivals, voici que le Wacken se rappelle à notre bon souvenir à travers un document massif. Jugez en plutôt : ce Live at Wacken 2013 est proposé dans deux formats distincts : un double CD, tout d'abord, doublé d'un triple DVD pour ceux qui n'en auraient pas assez.

Commençons par le contenu des CDs. Avec une affiche assez alléchante, je ne boude pas mon plaisir devant la variété des genres. 32 groupes sont ici représentés avec un morceau chacun. On y trouve, pêle-mêle, SABATON, DEEP PURPLE, ALICE COOPER, DORO, MOTORHEAD, UGLY KID JOE, TRIVIUM, SOILWORK, PRETTY MAIDS, AMORPHIS, CANDLEMASS SONATA ARTICA ou encore ALESTROM parmi les plus connus que côtoient d'autres formations plus obsures comme ISHAN, HATE SQUAD, KAMIKAZE KINGS ou les espoirs que sont MUSTACH, NULL DB ou LEGIONS OF THE DAMNED. Tous les styles de Métal sont représentés, comme le veut ce type de festival, même si l'on ne comprend pas toujours l'ordonnancement des titres ni même la présence de ce mystère qu'est ce groupe de musiciens classiques LINGUA MORTIS ORCHESTRA featuring RAGE. Ah, si, en Fait... RAGE étant de même nationalité que le Wacken peut-il justifier une telle position sur l'affiche ?

Le son est dans l'ensemble plus que correct, même si parfois un peu étouffé (le vent, sans doute?) rendant un hymne comme Indians (ANTHRAX) assez bordélique mais totalement festif.

Attardons nous un peu plus sur le DVD. Si l'image est de haute qualité tout comme le son (c'est un minimum quand on s'appelle WOA, même si les plans deviennent classiques avec le temps...), je ne comprends pas tous les choix artistiques retenus pas l'organisation... Si certains groupes sont représentés par deux ou trois titres, pourquoi certains ne bénéficient-ils que d'un morceau ?
(TRIVIUM, DEVIL DRIVER, DEEP PURPLE, CANDLEMASS, PRETTY MAIDS, ISHAN, ALESTORM, LEGIONS OF THE DAMNED, REBATTERED), et pourquoi d'autres, comme GOJIRA, MANOWAR ou RAMMSTEIN sont-ils purement et simplement absents du produit final ? Dommage, vraiment, car il s'agit de formations reconnues, ce qui fait de ce DVD, comme du CD d'ailleurs, un produit incomplet.

Ce qui n'empêche que ce document est richement illustré. Les groupes sont une chose, et dans un tel évènement, il est impossible d'assister à tous les concerts, ce qui fait de ce type de DVD une belle occasion de se rattraper. L'acteur principal, cependant, reste le public. C'est lui qui fait le succès ou non d'un tel festival. Plus que la météo qui offre ici son lot de boue - et donc nombre d'occasion pour les métalleux de laisser exploser leur âme d'enfant (ah, cette séance de glissage avec une bouée... fallait penser à s'équiper d'un tel instrument ! - et de soleil aussi. De ce point de vue, la quantité d'images suffit à donner une bonne idée de l'ambiance de ce long week-end du 31 juillet au 3 août 2013.

Le Wacken, malgré la machine à cash qu'il a pu, semble-t-il, devenir, reste un des (sinon LE) plus importants festivals Métal en Europe. S'ils sont incomplets, ce DVD et ce CD sont toutefois un plus que sympathique résumé de ces quatre jours de fête, et un bon moyen de voyager pour ceux qui n'en ont pas forcément les moyens.
metalmp
Date de publication : mercredi 6 août 2014