18 / 20
07/08/14
Incremental iv
NIVA
 
C’est avec un plaisir non dissimulé que je retrouve NIVA, pour le successeur de Magnitude, un an après ce sublime opus qui en a fait frémir plus d’un. Avec quasiment le même line-up (seul Bengan ANDERSSON est nouveau à la batterie), le même enthousiasme, Tony NIVA nous propose là 11 titres mélodiques teintés d’AOR et de FM à la suédoise, comme il sait si bien les écrire. Ce 4ème album intitulé Incremental IV a pour cadre un solide rock mélodique, avec des titres courts (autour de 3 minutes), incisifs, agrémentés de chœurs FM chatoyants, de claviers rutilants et de guitares percutantes, le tout avec une magie créatrice sans cesse renouvelée.
D’entrée avec Don’t You Know et Crush, la séduction de la voix de Tony NIVA opère et les mélodies vous prendront la tête sans vous laisser respirer. Better Just Forgotten est encore un cran au-dessus par sa finesse et son côté FM prononcé, ses guitares imparables. Magnitude est aussi un superbe titre, où la voix de Tony NIVA fait des ravages, rehaussée par une mélodie entêtante et ô combien percutante. The Reason Why propose du rythme, de l’énergie et une sacrée dose de claviers. Travel Back In Time est une ballade romantique qui permet de souffler un peu et çà repart de plus belles avec Play The Game, toujours aussi mélodique et bien en rythme : du pur FM ! La fin de l’album est du même niveau, toujours accrocheuse, toujours enlevée, toujours bien produite, c’est claire, nette, magnifiée par cet art de composition très scandinave.
Un album remarquable, sensuel, rythmé et bourré de mélodies chatoyantes, un vrai petit bijou, ce nouveau NIVA, que je recommande à tous les amoureux de ce genre, place le groupe à nouveau sur le devant de la scène. Merci à Tony NIVA pour cet Incremental IV, qui figurera certainement dans le top 10 des albums de 2014 !
rebel51
Date de publication : jeudi 7 août 2014