Français  
Accueil    Boutique    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
XANDRIA - Sacrificium

Style : Symphonic Metal
Support :  MP3 - Année : 2014
Provenance du disque : Reçu du label
12titre(s) - 66minute(s)

Site(s) Internet : 
XANDRIA YOUTUBE
XANDRIA FACEBOOK
XANDRIA WEBSITE

Label(s) :
Napalm Records
 (19/20)

Auteur : Web-Maestro
Date de publication : 25/10/14
Encore mieux ...
S'il y a un album que j'attendais au tournant, c'est ce sixième album de XANDRIA. En effet, après le fabuleux Neverworld's End qui a remis les pendules à zéro en réinventant complètement le groupe, la fabuleuse chanteuse Manuella KRALLER et le bassiste Nils MIDDELHAUVE (ex-mari de l'ancienne chanteuse Lisa) ont tour à tour quitté le navire XANDRIA. Tel le Phoenix présent sur la pochette, XANDRIA continue de renaître de ses cendres : le nouveau bassiste est Steven WUSSOW et la nouvelle chanteuse est Dianne VAN GIERSBERGEN (du groupe de Métal Progressif EX LIBRIS).

Mes impressions sur les douze titres :

L'album commence avec Sacrificium, un titre de plus de 10 minutes, dont l'intro évoque une musique de film épique avec son orchestration massive. Naturellement, certains ne manqueront pas de comparer XANDRIA avec d'autres groupes tels que NIGHTWISH ou EPICA, Le courant musical de ces groupes est certes le même, mais dans XANDRIA, le leader n'est pas le clavier du groupe (il n'ont pas de claviériste officiel par ailleurs), mais le duo de guitariste Marco HEUBAUM et Philip RESTEMEIER accompagné du puissant batteur Gerrit LAMM. Les solos de guitare sont naturellement beaucoup plus travaillés que chez les groupes précédemment cités. Sans révolutionner ce genre musical, la musique de XANDRIA progresse encore avec l'ajout de contretemps qui rendent cet opus un peu plus progressif que leurs albums précédents.

Le deuxième titre, Nightfall, confirme l'évolution prise par le groupe, à savoir des contretemps, des orchestrations remplissant le champs sonores et un énorme travail au niveau des guitares avec des solos magnifiques. Le chant de Dianne VAN GIERSBERGEN est ici aussi sans faille, en étant à l'aise avec les passages calmes et montant dans les aigus avec une facilité déconcertante.

Le troisième titre, Dreamkeeper est construit comme une équation. Il est mélodique et agréable à écouter. Le refrain se retient très facilement, mais manque un peu de relief. Je trouve que ce titre est clairement inspiré par YES, de par sa construction et ses paroles, avec un Jon ANDERSON en jupons.

Le quatrième titre, Stardust, ajoute quelques influences celtiques à la musique de XANDRIA. Le groupe a déjà exploré cette voix dans le passé. Mais cette fois, le son des guitares évoque clairement Gary MOORE, version symphonique.

The Undiscovered Land, est lui aussi d'influence celtique avec son tempo lent. Ce titre révèle pleinement les capacités vocales de la chanteuse. Pour moi, Dianne VAN GIERSBERGEN est la meilleure chanteuse du groupe depuis leurs début. Nous ne pouvons qu'espérer que la collaboration avec XANDRIA soit longue et fructueuse.

Betrayer est un titre avec un tempo plus rapide, avec des passages épiques. Le travail sur les guitares est toujours aussi exceptionnel. Les passages instrumentaux sont à la fois denses et aériens grâce au travail de production. Du très grand métal progressif.

Until The End est lui aussi d'influence celtique. Il continue à confirmer la nouvelle orientation du groupe, avec des mélodies épiques, un énorme travail sur les guitares et la voix de leur meilleure chanteuse à ce jour.

Come With Me est une ballade métallique marqué par sa rythmique constituée des riffs du duo de guitares et la frappe métronomique de Gerit LAMM. Sur ce titre, la voix de Dianne VAN GIERSBERGEN coule comme du chocolat chaud sur des profiteroles.

Little Red Relish est la chanson la plus pop de l'album. Les orchestrations sont beaucoup plus légères. Ce titre ne m'a pas particulièrement marqué.

Our Neverworld est le titre le plus progressif de l'album, avec un début calme et toujours ce travail fabuleux sur les guitares, dont je ne me lasse pas. Un must !!

Temple Of Hate nous fait voyager en terre celtique avec son intro, dans l'épique et dans le cinématographique par sa construction mélodique. En alternant passages rapides et plus aériens, ce titre est lui aussi une des grandes réussites de Sacrificium avec ses orchestrations dignes d'une superproduction.

Le dernier titre, Sweet Atonement est un ballade calme. La voix de la chanteuse est simplement accompagnée par du piano est un violon. Ce titre clôt agréablement cet album très varié.

Avec Sacrificium, XANDRIA signe clairement leur meilleur album à ce jour. Le groupe se démarque clairement des autres ténors du métal symphonique que sont NIGHTWISH et EPICA avec des ajouts musicaux plus variés, une chanteuse dont le registre vocal est beaucoup plus étendu et un travail très conséquent sur les guitares et les orchestrations. XANDRIA continue à placer la barre toujours plus haut et atteindra sans nul doute le grand public dans les années à venir. En attendant, régalez vous avec ce bijou !

Tracklist :
1 - Sacrificium
2 - Nightfall
3 - Dreamkeeper
4 - Stardust
5 - The Undiscovered Land
6 - Betrayer
7 - Until The End
8 - Come With Me
9 - Little Red Relish
10 - Our Neverworld
11 - Temple Of Hate
12 - Sweet Atonement
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Rémifm Le samedi 1 novembre 2014

Ville : Chambéry
Spectaculaire !!! Belle chronique et merci pour cette découverte Web-Maestro !
Commentaire de Web-Maestro : Et surtout, très bon album, Rémi ;)
Jan Le samedi 25 octobre 2014
Très bonne chronique, Chris. :) Merci de l'avoir faite. Je suis tout à fait de ton avis. Pour moi, c'est l'album de l'année. Il va présider mon top 10. ^^
Commentaire de Web-Maestro : Merci ma petite Jan. A très bientôt sur Bordeaux ;-)
Jean-Marc Le samedi 25 octobre 2014

Ville : Groisy
Pour ma part, j'ai découvert Xandria en première partie de Kamelot, et j'avais bien accroché ; au vu de la chronique, je m'en vais acquérir cet album. merci à métal intégral pour toutes les découvertes et vive le rock, yeah
Commentaire de Web-Maestro : Merci pour tes commentaires. J'espère les voir prochainement en concert avec la nouvelle chanteuse. En attendant, Sacrificium tourne en boucle sur ma platine. Ah la la, ces guitares ....
Sylvain Phoenix Le samedi 25 octobre 2014

Ville : St Jean de la Ruelle
Ayant l'album depuis plusieurs mois, je me retrouve dans cette chronique ... Dianne est pour moi le maillon qu'il manquait à ce groupe, j'espère qu'elle tiendra plus longtemps que les autres ^^ 100% d'accord, leur meilleur album
Commentaire de Web-Maestro : Je pense que tout le monde est d'accord sur ce point. Merci pour tes commentaires
BOUTIQUE METAL INTEGRAL
Achetez ces articles dans notre boutique :

 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
SHADE OF STREAMS
Shade of streams
VOICES OF DESTINY
From the ashes
ERYNIES
Demo 1
AMBERIAN DAWN
End of eden
CEPHEE LYRA
Dawn of revelation
Chroniques du même auteur
NIGHTWISH
Elan
CLIVE NOLAN
Alchemy
STEVE HACKETT
Genesis revisited ii
ALAN REED
First in a field of one
NIGHTWISH
Endless forms most beautiful
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /  Conditions générales de vente