16 / 20
24/11/14
The great divide
ALLEN / LANDE
 
Quatrième album de l’association de Russen ALLEN (SYMPHONY X) / Jorn LANDE (MASTERPLAN, ARK,…), existant maintenant depuis presque dix ans et qui a délivré des albums de grande qualité (surtout le premier). The Great Divide continue à mettre en valeur les capacités vocales de ces artistes reconnus. Cette fois-ci, c’est Timo TOLKKI (ex STRATOVARIUS) qui épaule le duo dans le travail de composition, d’interprétation et de production. Après le désastre sonore de son récent projet AVALON Angels Of The Apocalypse, j’avoue avoir éprouvé une certaine inquiétude en lisant la bio. Le premier constat sur la qualité du son de The Great Divide rassure rapidement : clair, précis, équilibré et puissant, Timo s’est donc bien ressaisi !

Musicalement, ALLEN / LANDE poursuit dans un style entre Hard Rock mélodique avec de bons claviers FM (Reaching For The Stars) et Heavy Metal (Down From The Mountain) appuyé par des riffs tranchants. Les compositions semblent avoir été élaborées pour mettre en valeur ces deux belles voix, en simultanée ou en alternance, la musique au service du chant ! C’est évident sur l’excellent premier titre Come Dream With Me, simple mais terriblement efficace ou le solide Hymn To The Fallen doté d’un gros riff. De même, l’ambiance planante de Lady Of Winter laisse beaucoup de place au duo pour s’exprimer. Même remarque pour The Great Divide, sorte de ballade où les chanteurs se succèdent sur fond d’arpèges avant de monter en puissance.

Les guitares sont placées avec parcimonie, longues en note sur les titres mélodiques et ambiants ou sobres en riffs et soli, pas de démonstration ici. Les claviers apportent une vraie valeur ajoutée, souvent FM mais parfois neo classiques (la patte STRATOVARIUS ?) comme sur le mélodique Dream About Tomorrow ou le très bon Solid Ground.

En conclusion, ALLEN / LANDE nous propose un quatrième chapitre réussi. Pas de grand fossé artistique avec les œuvres précédentes, et toujours une splendide pochette dessinée. Pas de grand fossé non plus dans les registres des deux chanteurs également, parfois je ne sais plus qui chante… The Great Divide n’est pas encore le chef d’oeuvre attendu mais confirme que ce projet mérite d’être prolongé.
NOCTUS
Date de publication : lundi 24 novembre 2014