19 / 20
21/01/15
Back to the light
ICE BLUE
 
Au début de ce siècle, l’AOR a vu l’éclosion de groupes espagnols de qualité comme AIRLESS, 91 SUITE, EDEN LOST, NEXX, HARDREAMS ou ELYTE, et bien sûr ICE BLUE, dont le 1er effort remonte déjà à 2002. Le retour à la lumière de ce groupe, comme l’indique leur second album Back To The Light, est une merveilleuse surprise AOR, emplie de charme, de délicatesse et avec une qualité de composition étonnante, après un si long silence. Le seul rescapé du 1er album est le guitariste Miguel BRAVO, qui a d’ailleurs mixé Back To The Light, et le nouvel line-up accomplit des merveilles tout au long des 11 titres composant l’album. En 1er lieu, le chant empli de feeling, de délicatesse et de richesse grâce à Elena CINTORA, ensuite les claviers prédominants de Guillermo GUTIERREZ, au doigté remarquable, essentiels pour une musique AOR de qualité, puis la basse subtile de Jose SIMANCAS, qui oeuvre aussi aux chœurs et bien sûr la batterie de Raul ALCUBIERRE à la justesse évidente, façonnent ainsi une musique chatoyante, délicieuse, riche et ô combien passionnante. Bien sûr, je n’oublie pas la guitare de Miguel BRAVO qui apporte toujours son lot de soli et de décontraction, le tout bien travaillé pour embellir et asseoir une dynamique AOR incontestable. La clé de voûte des compositions est sans nul doute la clarté des claviers, leur apport mélodique, notamment sur les intros, comme sur The Light Of This World, où l’équilibre est parfait entre les instruments. Survolé par la voix enchanteresse d’Elena CINTORA, qui sera magnifique de bout en bout, ce titre constitue déjà un titre phare de Back To The Light, riche en mélodies et où le solo de Miguel BRAVO illumine encore plus cette composition majestueuse. Je ne pourrai hélas pas détailler un par un tous les titres de cette nouvelle magnificence espagnole (qui accompagne d’ailleurs THE VAL dans un AOR très pur), c’est sûr ! Mais pour donner un aperçu de ce disque de haute tenue, je précise que chaque titre a une aura, un apport musical sans cesse renouvelé, même si cela restera classique pour la majorité des auditeurs. For Loving You au début très lent mais superbe, Don’t Stop Dreaming, rythmé par des claviers incontestablement les rois des mélodies de l’album, Tears In The Dark sensuelle et mélancolique ballade ou Don’t You Break My Heart incroyablement AOR, sont des exemples du niveau mélodique élevé de cette galette. Le ton se durcit au moins sur un titre pour aller aux frontières du hard FM, avec des guitares plus mordantes et une voix qui sait se faire plus rugueuse et plus rock : Turn On The Night démontre les capacités incroyables du groupe à diversifier ses compositions, toujours avec cette qualité et cette richesse.
Un ensemble plus que réussi qui ravira les inconditionnels d’un AOR étincelant, poignant et qui touche au cœur instantanément. Merci ICE BLUE pour ces purs moments de splendeur !!!
rebel51
Date de publication : mercredi 21 janvier 2015