Français  
Accueil    Boutique    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
ANGRA - Secret garden

Style : Heavy Metal
Support :  CD - Année : 2015
Provenance du disque : Acheté
10titre(s) - 49minute(s)

Site(s) Internet : 
ANGRA WEBSITE
ANGRA MYSPACE

Label(s) :
Ear Music
 (20/20)

Auteur : Jan
Date de publication : 23/01/15
Un véritable chef d’œuvre !
ANGRA est le nom de la déesse du feu brésilienne. C’est sûrement pourquoi le groupe éponyme, lui aussi originaire de ce magnifique pays, a fait face à de nombreux incendies en son sein qui lui ont été à de maintes reprises préjudiciables. Entre le départ houleux d’Andre MATOS, de Ricardo CONFESSORI et de Luis MARIUTTI en 2000, juste après la sortie du très bon mais sous-estimé Fireworks, l’éviction d’Aquiles PRIESTER en 2008, le divorce difficile avec Eduardo FALASCHI en 2012, année de la présumée fin du monde prévue par les Mayas, et le court retour au bercail de Ricardo CONFESSORI, ANGRA a été bien obligé de jongler entre tous ces imprévus et de gérer du mieux qu’il le pouvait ces multiples retours de flammes tout en rassurant les fans sur son avenir, notamment suite aux deux « fautes » de parcours que furent Aurora Consurgens et Aqua, considérés comme trop progressifs, donc pas assez accessibles au commun des mortels. Pourtant, cette complexité, prouvant que le quintet souhaitait évoluer, était la force de ces deux très bonnes galettes. Les critiques des médias et des fans ont finalement fini par mettre le feu aux poudres et déclencher une explosion nucléaire quasi-fatale au combo. Il a, donc, fallu un certain temps à Kiko LOUREIRO, Rafael BITTENCOURT et Felipe ANDREOLI pour rebondir et prendre un nouvel élan. Surtout lorsqu’Edu a décidé de lui-même de rompre sa collaboration avec le groupe pour des raisons purement techniques, le vocaliste ne pouvant pas atteindre aisément des notes suraiguës comme son prédécesseur Andre et ne voulant pas abîmer plus que cela sa magnifique voix (le chanteur a dû se faire opérer des cordes vocales). C’est ainsi que les membres restants ont décidé de prendre un peu de recul et de s’accorder le temps nécessaire à la recherche d’un nouveau frontman qui serait tout à la fois capable d’apporter de la profondeur aux chansons, comme Edu, et de grimper au firmament céleste, comme Andre.

Après plusieurs séances d’auditions, le trio restant a jeté son dévolu sur l’italien Fabio LIONE qui n’est définitivement pas un inconnu, puisqu’il s’est fait un nom avec RHAPSODY et VISION DIVINE, entre autres participations à divers projets internationaux de musiciens tout aussi célèbres. Avant d’intégrer définitivement la formation sud-américaine, le chevelu a été engagé pour remplacer Edu et Andre sur la tournée anniversaire des 20 ans de la rondelle Angels Cry, immortalisée sur un double-live et un DVD. Ce fût pour lui une épreuve du feu qui lui a permis de se faire engager et de montrer à la fanbase d’ANGRA que le quintet était en train de renaître de ses cendres. Entre-temps, Ricardo a lui aussi quitté le navire et un jeune frappeur de fûts du nom de Bruno VALVERDE, également batteur de Kiko LOUREIRO en solo, l’a remplacé au pied levé. C’est ainsi qu’ANGRA a pu reprendre son envol et travailler sur de nouvelles compositions en vue de rajouter un huitième album dans sa longue discographie, si l’on prend en compte les EP, singles, lives et compilations estampillés ANGRA. Et bien en a pris à nos cinq larrons, car leur dernière production, sobrement intitulée Secret Garden, est une pure merveille.

En effet, cet enregistrement studio est le résultat de plusieurs mois d’un travail acharné durant lesquels chaque partie a été finement ciselée de sorte qu’elle soit en elle-même un pur joyau musical. A l’écoute de cet album, nous pouvons littéralement plonger dans le jardin secret de la formation et découvrir un aspect plus spirituel du groupe duquel émane une âme plus rock, plus versatile, plus atmosphérique. Le quintet joue énormément sur les ambiances et nous propulse directement dans un autre univers musical sans oublier, toutefois, de conserver les éléments qui ont fait sa force dans le passé, à savoir les orchestrations, les rythmiques tribales, la rapidité d’exécution et les mélodies dont lui seul sait nous concocter. Le ton général de cet opus est plus enjoué, certes, mais également plus mystérieux. Comme pour une femme qui nous invite à la déshabiller pour découvrir la beauté de son paysage corporel, cet album se doit d’être effeuillé délicatement et sensuellement, pas à pas, pour ne pas brusquer sa découverte. Ce n’est qu’en agissant avec tact et douceur que vous pourrez pleinement apprécier ce disque que je n’hésite pas à qualifier de magique, tant il rayonne et prends aux tripes. Secret Garden est un véritable feu d’artifice émotionnel. Je n’irai pas jusqu’à dire que cet opus est musicalement tantrique, bien qu’une certaine forme d’union des aspects yin et yang se fait sentir dans le mariage de la délicatesse et de la puissance à l’intérieur de chaque morceau, mais la construction de cette galette peut y faire penser : nous pouvons constater tout au long de celle-ci la succession de moments de bravoure, de pauses méditatives, d’un certain contrôle personnel de soi et de récitations de mantras sous forme de chœurs majestueux. Tout cela dans le but d’élever les énergies masculine et féminine en les unissant harmonieusement. Du moins, c’est le ressenti que j’ai pu en avoir lorsque à chaque fois que j’ai posé une oreille très attentive, presque envoûtée, sur Secret Garden. Et ce d’autant plus que Simone SIMMONS et Doro PESCH, deux très grandes chanteuses, ont été invitées à poser leur voix sur les titres Secret Garden et Crushing Room aux côtés de Fabio. Cette balance masculin-féminin est très intéressante musicalement, car elle permet de créer de fantastiques combinaisons et de donner des sensations fortes aux auditeurs. D’où ce côté légèrement tantrique dont je « parlais » plus haut.

Sans compter le fait que le secret de la Vie abordé par le groupe est celui de l’Amour sous toutes ses formes (Secret Garden, Perfect Symmetry) et celui des liens qui nous unissent les uns aux autres. L’Humanité n’étant, au final, rien d’autre qu’une toile d’araignée géante, chaque humain constituant un maillon de cette toile interconnecté à d’autres maillons (Upper Levels). Et expérimentant un cycle de renaissances perpétuelles (Violet Sky). En fin de compte, la Vie n’est qu’Amour, interconnexions et nouvelles chances, clés indispensables pour nous aider à élever notre conscience, alléger notre karma et nous permettre de progresser vers l’illumination grâce à toutes nos expériences. Voici, en gros, le message que souhaite nous faire passer ANGRA : « Aimez-vous, aimez les autres, suivez votre intuition, ayez confiance en vous et en votre destinée, expérimentez et devenez des êtres meilleurs, car la Vie c’est ça et rien d’autre ! ». Un message positif qui fait du bien en ce début d’année 2015 et que chacun d’entre nous devrait suivre à la lettre, surtout après les événements tragiques qui ont eu lieu récemment à Paris.

Cet album est une réussite, autant musicalement que textuellement. Il est dans la droite lignée de Temple Of Shadows, bien que plus empreint de sagesse et de sérénité. Vous aurez d’ailleurs pu le constater à l’écoute des trois premières chansons mises en ligne avant la sortie européenne, à savoir Newborn Me, Secret Garden et Storm Of Emotions, qui reflètent parfaitement à elles seules l’orientation générale de Secret Garden. Cependant, même si les compositions sont assez progressives et qu’une sensation d’expérimentation s’en dégage, elles restent accessibles et sont taillées pour la scène. Nul doute possible que les nouveaux titres donneront des frissons aux spectateurs lors des prochains concerts d’ANGRA. Je vous invite, en parlant de cela, à vous rendre aux concerts européens des brésiliens, qui ne sont pas encore tous bookés, afin de vous imprégner en direct des émotions induites par ce formidable huitième opus, qui est un véritable chef d’œuvre ! Une surprise très agréable qui permet de magnifiquement démarrer l’année. Le groupe est parvenu à donner un nouveau souffle à sa carrière sans passer par la case « album de transition ». Un exploit ! Mais, cela n’est guère étonnant, étant donné que la formation vient d’atteindre la maturité ultime avec Secret Garden, un diamant fait de centaines de nuances savoureuses. Qui n’aurait pas été possible sans l’aide précieuse de l’équipe de production, dont les fameux Roy Z (Bruce DICKINSON, HALFORD, TRIBE OF GYPSIES), Jens BOGREN (AMON AMARTH, ARCH ENEMY, KATATONIA, etc.) et Tony Lindgren (DRAGONFORCE, ENSLAVED, KREATOR, etc.), ainsi qu’aux invités méconnus qui ont participé aux chœurs et aux lignes de claviers. Cette réussite est due à toutes ces personnes passionnées ; il s’agit d’un travail d’équipe, d’une réunion de talents divers qui a contribué à faire voir le jour à ce fantastique témoignage de l’ANGRA contemporain. Chapeau bas également à l’artiste Rodrigo BASTOS DIDIER, le créateur de la superbe pochette qui illustre à merveille cet ouvrage métallique, qui restera gravé dans les mémoires. A noter que ce disque est sorti le 17 décembre 2014 au Japon en version digipack limitée 2 CD, la deuxième galette contenant un enregistrement live du concert au Loud Park Festival à Saitama le 19 octobre 2013. Certains vont aimer Secret Garden, d’autres vont détester, mais ce qui est sûr c’est que cet opus ne laisse vraiment pas indifférent. Pour ma part, je l’ai adoré et j’adhère complètement à la nouvelle démarche musicale du groupe. ANGRA a enfin trouvé sa voie (sa voix ?), durable, confiante et sereine.
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Personne n'a encore commenté cette chronique.
BOUTIQUE METAL INTEGRAL
Achetez ces articles dans notre boutique :

 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
JUDAS PRIEST
Unleashed in the east
7 SINS
Forever winter night
WITCHKING
Witchking
LEVEL 10
Chapter 1
HAMMER KING
King is rising
Chroniques du même auteur
CRYSTAL VIPER
Queen of the witches
HATE
Crusade : zero
SCARAB
Serpents of the nile
ELTHARIA
Innocent
MOONSPELL
Extinct
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /  Conditions générales de vente