Français  
Accueil    Boutique    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
NIGHTWISH - Endless forms most beautiful

Style : Symphonic Metal
Support :  CD collector - Année : 2015
Provenance du disque : Acheté
11titre(s) - 79minute(s)

Site(s) Internet : 
NIGHTWICH MYSPACE 
NIGHTWISH WEBSITE

Label(s) :
Nuclear Blast
 (18/20)

Auteur : Web-Maestro
Date de publication : 02/06/15
Le maître est de retour !
Après de nombreuses péripéties (départ de la chanteuse Anette OLZON, arrivée de Floor JANSEN, officialisation de Troy DONOCKLEY comme membre du groupe, un double album live, l'arrêt maladie du batteur Jukka NEVALAINEN et l'arrivée de son remplaçant temporaire (?) Kai HAHTO), NIGHTWISH nous livre son 8ème et très attendu nouvel album studio, intitulé Endless Forms Most Beautiful. Inspiré par Darwin et les sciences de l'évolution, Endless Forms Most Beautiful accueille le professeur Richard DAWKINS, un éminent biologiste de l'évolution, comme narrateur sur les titres Shudder Before The Beautiful et The Greatest Show On Earth.

J'attendais avec impatience cet album car le premier extrait Élan paru il y a quelques temps m'avait quelque peu laissé sur ma faim. Mais comme une hirondelle ne fait pas le printemps, un extrait ne fait pas un album. NIGHTWISH a placé la barre très haut pour ce nouvel opus. Le style qui a fait leur succès est toujours au rendez-vous, mais en étant encore et toujours en constante évolution.

Les nostalgiques du chant lyrique du NIGHTWISH de l'ère Tarja TURUNEN risque d'être déçus car Floor JANSEN n'utilise pas ce style sur l'album. Malgré son immense talent de chanteuse démontré sur le live Showtime Storytime, je trouve qu'elle est un peu bridée sur ce nouvel album. La surprise vient de la présence d'un deuxième chanteur masculin en complément de Marco HIETALA : Troy DONOCKLEY sur My Walden et Edema Ruh, apportant un note celtique, fraiche et réjouissante à la musique de NIGHTWISH. L'orchestre symphonique de Pip WILLIAMS est encore une fois au rendez-vous en tant que septième membre non officiel du groupe, mais néanmoins parfaitement intégré à l'ensemble.

Ce nouvel album marque le retour de la mise en avant des claviers et des guitares, avec quelques solos bien sentis comme dans Shudder Before The Beautiful, le magnifique Yours is an Empty Hope ou Endless Forms Most Beautiful. Les titres sont variés, alliant les morceaux atmosphériques (Our Decades in the Sun ou l'instrumental The Eyes of Sharbat Gula), à des ballades à l'influence celtique (grâce à Troy DONOCKLEY sur Elan et The Walden) et à d'autres beaucoup plus sombres et métal (Weak Fantasy, Yours is an Empty Hope). L'album se termine sur un morceau de 24 minutes : The Greatest Show on Earth, le seul morceau où Floor JANSEN chante un petit peu dans le style "opéra". Je trouve ce titre un peu ennuyeux car les parties instrumentales ressemblent à de la musique pour documentaires.

Endless Forms Most Beautiful s'apprécie de plus en plus au fil des écoutes. L'écriture des titres y est assez complexe avec des changements de rythmes, des contretemps et différentes atmosphères dans les différents morceaux. La batterie de Kai HAHTO est malheureusement un peu trop étouffée au mixage. Pour moi, cet album est le meilleur de NIGHTWISH depuis Once (2004), un léger cran au-dessus de Dark Passion Play (2006).

Les fans anciens et nouveaux de NIGHTWISH sont gâtés : la bonne fée marketing s'est penché sur le berceau de Endless Forms Most Beautiful car une bonne vingtaine de versions différentes de cet album sont disponibles. Faites votre choix ....

Tracklist :
1. Shudder Before The Beautiful
2. Weak Fantasy
3. Élan
4. Yours Is An Empty Hope
5. Our Decades In the Sun
6. My Walden
7. Endless Forms Most Beautiful
8. Edema Ruh
9. Alpenglow
10. The Eyes Of Sharbat Gula
11. The Greatest Show On Earth
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Ragnar Le mercredi 21 octobre 2015

Ville : Jullouville
Moi j'ai arrêté Nightwish me déçoit depuis que Tarja n'est plus dedans, j'avais acheté l'album l'après Tarja trop déçus, dommage. Je pense que si Tarja serait encore dans le groupe, le groupe ne serait pas ce qu'il est aujourd'hui.
Commentaire de Web-Maestro : Je trouve plutôt que cela a été bénéfique.Les changements de personnel dans NIGHTWISH ont préservé le groupe de ce que j'appelle le syndrome "ROLLING STONES" et "AC/DC" : toujours la même musique, la même voix et des compostions qui tournent en rond. Néanmoins et malgré ces changements, NIGHTWISH risque d'avoir quelques difficultés pour se renouveler musicalement. A moins que Tuomas HOLOPAINEN laisse ses acolytes inclure leurs compositions dans les albums à venir.
Jan Le vendredi 5 juin 2015
Tout d'abord, merci pour ta chronique, Christian. Ensuite, je trouve que cet opus de NW est assez bon dans l'ensemble mais manque cruellement de créativité...surtout lorsque Tuomas, qui est le principal compositeur du groupe, pompe sur ses propres compositions du passé, 'Storytime' en tête...Cette attitude n'est pas forcément digne de ce génie "pianistique", mais l'album permet de s'évader mentalement pendant une bonne heure, ce qui n'est, au final, pas si mal, même si la voix de Floor n'a pas été exploitée comme elle aurait dû, c'est à dire correctement...Dommage. Ma note 14/20.
Commentaire de Web-Maestro : Pour moi, Storytime c'était du ABBA. Pourquoi reprocher à NIGHTWISH de faire du NIGHTWISH ?
Ce nouveau album est nettement meilleur qu'Imaginaerum. Les goûts et les couleurs ....
Rémifm Le mardi 2 juin 2015

Ville : Chambéry
J'ai eu besoin de nombreuses écoutes pour finalement apprécier cet album. Je te rejoins sur :"Le premier extrait Élan paru il y a quelques temps m'avait quelque peu laissé sur ma faim. Mais comme une hirondelle ne fait pas le printemps, un extrait ne fait pas un album.", sur le dernier titre un peu plus classique et le fait que les capacités de Floor ne sont pas exploitées comme elles le devraient. Pour la batterie, je trouve aussi que le changement de batteur joue forcément dans le rendu... Tchuus Man !
Commentaire de Web-Maestro : Également, le bassiste viking Marco HIETALA chante moins que sur les albums précédents. La voix de Troy DONOCKLEY ajoute encore plus un coté "CLANNAD" à la musique de NIGHTWISH. Je pense que sur les prochains albums, nous aurons droit à de belles harmonies vocales avec les deux chanteurs et la chanteuse. Tuomas, si tu nous lis ;-)
BOUTIQUE METAL INTEGRAL
Achetez ces articles dans notre boutique :

 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
ERYNIES
Resilience
OPERADYSE
Pandemonium
AVANTASIA
Angel of babylon
MAGICA
Dark diary
DIABULUS IN MUSICA
The wanderer
Chroniques du même auteur
LED ZEPPELIN
Celebration day
NIGHTWISH
Elan
BLACK SABBATH
13
FRAMES
In via
XANDRIA
Theater of dimensions
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /  Conditions générales de vente