16 / 20
19/05/15
Dead or alive
X SYNDICATE
 
Formé en 1994, X SYNDICATE se fait remarquer tôt dans sa carrière grace à une énergie délurée. Bien plus, en tout cas, que par son line-up, inhabituel puisque composé de 4 filles et 1 gars (relégué en fond de scène, derrière sa batterie...) Cependant, rares sont ses albums, et c'est avec plaisir qu'on découvre Dead Or Alive qui arrive pile pour rappeler que Punk's not (quite) dead!

Car c'est bien du Punk que X SYNDICATE tire son irrévérencieuse et malicieuse envie de foutre le bordel. Un Punk qui, oh, surprise!, aurait forniqué avec MOTORHEAD...

La première chose qui me vient à l'esprit à l'écoute de Bad Seeds, qui introduit ce disque, c'est un retour en enfance et l'évocation d'une sorcière... Non, pas celle de Disney, plutôt l'affreuse qui fait peur avec son nez crochu surmùonté d'un poireau, sa voix criarde et hystérique, et franchement, ça me fout les jetons. Mais c'est trop peu, car les repères viennent rapidement adoucir ces souvenirs car le quintette s'inspire autant de la bande à Lemmy que de METALLICA ou encore IRON MAIDEN et propose une collection de titres rapides (exception faite de 03.22.12, ballade mélancolique pour guitare seule qui introduit le plus brutal Trashvision) qui invitent à taper du pied.

Efficace et jusqu'au-boutiste (ce n'est pas une surprise de retrouver Francis CASTE aux manettes...), X SYNDICATE nous offre une petite quarantaine de minutes d'un Punk Metal (qui me rappelle, dans l'esprit, le TANK des débuts, celui d'Algy WARD) festif et jovial joué par des sales gosses qui vont, c'est certain, faire une nouvelle connerie. Tout au long de Dead Or Alive, on a l'impression d'avoir la bande sonore d'une réunion de skaters et l'envie de chanter ensemble. Encore un beau groupe français à voir sur scène. D'ici-là, procurez-vous cee explosif Dead Or Alive.
metalmp
Date de publication : mardi 19 mai 2015