17 / 20
07/06/15
Dead but not forgotten
DEGREED
 
Si, en 2009, c'est bien Erik GRONWALL, fantastique chanteur de HEAT qui a gagné le Pop Idol suédois, c'est bien Robin ERICSSON, fantastique chanteur de DEGREED qui a gagné en 2008 !
Cette émission suédoise révèle de sacrés talents et donc des groupes (DEGREED existait en 2008 et HEAT aussi mais sans Erik arrivé en 2011) qui s'illustrent aujourd'hui !
Inutile de rappeler que la Suède a encore gagné l'Eurovision cette année 2015 avec un chanteur également fantastique mais avec un titre pas très rock, j'en conviens !
Alors, quand je lis que certaines personnes raillent le fantastique chanteur Michael BORMANN pour avoir aussi participé à ce jeu en Allemagne, je pense que la tolérance est une qualité en voie de disparition et que l'exemple suédois mérite d'être souligné !
Quel humilité qui plus est de la part de ces musiciens scandinaves !
Et pour ma part, avec les albums de ECLIPSE, Armageddonize, RADIOACTIVE, Four, EUROPE, War Of Kings, MISS BEHAVIOUR, Last Standing Woman, LAST AUTUMN'S DREAM, Level Eleven ce milieu d' année 2015 et les derniers albums de HEAT, THE POODLES, DALTON, CRAZY LIXX, GRAND DESIGN, BAI BANG, PRETTY WILD, RYDELL AND QUICK, SISTER SIN, SONIC STATION, STATE COWS, HOUSTON, WORK OF ART, BAD HABIT et j'en passe des meilleurs ces dernières années, nous avons tout de même et pratiquement ce qui se fait de mieux en matière de Westcoast/Aor, Rock et Hard-Rock mélodique, en provenance de suède donc !
Bref, comme le soulignait Erik MARTENSSON lors de son interview pour notre site, les groupes suédois sont en concurrence saine et comme personne ne veut être numéro 2, l'excellence est le moteur de ces formations.
Alors quid de ce troisième album de DEGREED ?
Premièrement, le groupe se retrouve aujourd'hui à 4 musiciens avec, autour de Robin, également bassiste, l'excellent guitariste Daniel JOHANSSON, le doué claviériste Mikael JANSSON et le super batteur Mats ERICSSON.
Ce dernier a, si j'ai bien compris, fort bien enregistré, mixé et produit ce Dead But Not Forgotten.
Si le précédent album, We Don't Belong m'avait vraiment "scotché", je le suis un peu moins par ce dernier, même si j'apprécie ce nouvel effort.
La pop a perdu pas mal de terrain chez DEGREED au profit du Métal et de nombreuses ambiances nous emmènent vers du LINKIN PARK. En soi, ce n'est pas un problème car le niveau est très élevé mais ce n'est pas sur ce registre que je préfère DEGREED.
Il n'en reste pas moins que tout est fort bien ficelé, peut-être un tout petit peu moins mélodique que le précédent et que le patchwork musical fonctionne à merveille, mélange de pop, modern rock , hard-rock, parfois une petite dose de progressif et du métal. Il n'y a plus d'empreinte non plus d' Aor dans la musique de DEGREED.
C'est passionnant et à la fois un peu trop puissant par moment pour mes chastes oreilles !
Mais quel niveau, quelques soli de guitares déboulent avec une puissance et technicité incroyables, Robin chante comme personne, les claviers sont toujours intelligents et le batteur nous régale.
Bref, ça joue grave !
Suède, encore et toujours !

Kill Your Darlings : cliquez ici
Rémifm
Date de publication : dimanche 7 juin 2015